Quantcast

Citations d’Osho sur le Bonheur

Citations d’Osho sur le Bonheur

Le Bonheur Dépend Du Malheur

« Mon effort ici vise à créer la béatitude, non pas le bonheur. Le bonheur est sans valeur ; il dépend du malheur. La béatitude est la transcendance : on dépasse la dualité entre le bonheur et le malheur. On observe les deux : le bonheur arrive, on l’observe et ne s’y identifie pas. On ne dit pas : ‘je suis heureux, c’est la sérénité, c’est merveilleux.’ On ne fait qu’observer et on dit : ‘oui, voilà un nuage blanc qui passe.’

Ensuite, c’est le malheur qui arrive, et on ne devient non plus malheureux. On dit : ‘voilà un nuage noir qui passe. J’en suis témoin, j’en suis l’observateur’.

C’est cela la méditation : devenir un observateur. L’échec arrive, le succès arrive, vous recevez des éloges, on vous réprouve, vous êtes respectés, on vous insulte – toutes sortes de choses arrivent, elles sont toutes des dualités. Et vous continuez l’observation. En observant la dualité, une troisième force s’élève en vous, une troisième dimension. La dualité comporte deux dimensions : l’une est le bonheur, l’autre le malheur. En observant les deux, une profondeur surgit en vous : la troisième dimension, un état témoin, sakshin.

Et cette troisième dimension amène à la béatitude. La béatitude est sans aucun opposé. Elle est sereine, tranquille, cool. Elle est l’extase sans aucune excitation. »

Osho, Philosophia Perennis, Vol. 1, Talk #9

 

Ne Pouvez-Vous Pas Etre A L’OrigineDe Votre Propre Bonheur ?

« La méditation signifie se faire plaisir, être simplement assis en silence sans rien faire, être heureux sans aucune raison, car toutes les raisons proviennent de l’extérieur. Vous rencontrez une belle femme et vous êtes heureux, ou vous rencontrez un bel homme et vous êtes heureuse – le méditant pourtant est tout simplement heureux. Son bonheur n’est pas causé par le monde de l’extérieur. Son bonheur jaillit de lui-même.

Dans une relation le bonheur provient de l’autre. Avez-vous observé pourtant que le bonheur qui provient de l’autre ne peut que jaillir de l’autre ? Autrement, comment peut-il vous atteindre ? Alors, votre bonheur aussi atteint l’autre. L’un apprécie le bonheur de l’autre, l’un s’alimente du puits de l’autre.Et le puits est là, sinon il n’y aurait rien à boire ! Votre amoureuse pense qu’elle apprécie votre bonheur – que c’est vous qui la rendez heureuse, que c’est vous la cause de son bonheur. Et vous pensez qu’elle est la cause de votre bonheur. Alors, si l’un est la cause du bonheur de l’autre, pourquoi vous ne pouvez pas être la cause de votre propre bonheur ? »

Osho, Philosophia Perennis, Vol. 1, Talk #5

 

Tout Dépend De Vous

« La religion essentielle assumetoute la responsabilité qui que vous soyez. Une réalisationsurgit automatiquement : ‘Si je suis responsable de ma souffrance, alors je pourrais simplement l’abandonner. C’est mon choix. Je ne la choisirai plus’.

On a posé une question à un sufi mystique qui était toujours heureux. Les gens l’avaient observé pendant soixante-dix ans et ne l’avaient jamais vu triste. Un jour ils lui ont demandé : ‘Quel est le secret de votre bonheur ?’ Il répondit : ‘Il n’y a pas de secret. Chaque matin lorsque je me réveille, je médite pendant cinq minutes, et je me dis : ‘‘Tu as le choix entre deux possibilités : être malheureux ou être bienheureux; alors, fais ton choix.’’ Je choisis toujours d’être bienheureux.’

Toutes les solutions sont possibles. Choisissez d’être bienheureux. Il existe des personnes bienheureuses, même si ellessont emprisonnées, alors que d’autres restent malheureuses, même si elles habitent dans des palais de marbre. Tout dépend de vous. »

Osho, Unio Mystica, Vol. 2, Talk #10

 

Le Bonheur Est Lié Avec Ce Que Vous Êtes

« Le bonheur n’a rien à voir avec ce que vous possédez ou ce que vous ne possédez pas. Le bonheur est lié avec ce que vous êtes. Quel que soit le nombre de choses que vous pourriez amasser, elles vont peut-être augmenter vos soucis ou vos problèmes. Mais le bonheur n’augmentera pas grâce à elles. Le malheur augmentera sûrement avec elles, mais il n’y a aucun rapport avec une augmentation de votre bonheur.

Je ne dis pas que vous devriez renoncer aux choses, que vous devriez fuir votre domicile et renoncer à votre environnement. Non, comprenez bien ma déclaration. Ce qui est, est bien. Rien ne se passera, que l’on lâche les choses, qu’on s’y échappe ou qu’on s’y accroche. Restez sur place, mais commencez à chercher à l’intérieur de vous. Bien des recherches ont déjà été effectuées à l’extérieur. Maintenant, allez au fond de vous-mêmes. Maintenant, devenez conscients de l’unicité. Avec cette conscience vous atteindrez le tout. Tous les désirs seront satisfaits en même temps. »

Osho, Die O Yogi Die, Talk #6

 

Pas Besoin D’Expliquer Le Bonheur

« Quand vous êtes heureux, vous êtes heureux ; personne ne vous demande pourquoi vous êtes heureux. Oui, quand vous êtes malheureux, une question mérited’être posée. Quand vous êtes malheureux, quelqu’un peut demander pourquoi vous êtes malheureux, et la question est appropriée, car le malheur est contre nature. Il y a quelque chose qui ne va pas. Quand vous êtes heureux, personne ne vous demande pourquoi vous êtes heureux, à l’exception de quelques névrosés. Il y en a quelques-uns, je ne peux pas le nier.

J’ai entendu l’histoire d’un patient dont le psychiatre ne savait plus quoi faire avec lui. Bien sûr qu’il encaissait pas mal d’argent grâce à lui, mais il commençait quand même à s’ennuyer – trois, quatre, cinq ans de psychanalyse, et son patient répétait toujours la même histoire. Alors, un jour il lui dit : ‘Faites quelque chose. Allez à la montagnependant quelques jours. Cela vous aidera beaucoup.’

Le patient partit à la montagne, et vous savez quoi ? Le jour suivant le psychiatre reçut un télégramme qui disait : ‘Je me sens très heureux – pourquoi ?’

Se sentir très heureux – pourquoi ? Une explication est nécessaire. Non, il ne faut pas expliquer le bonheur, le bonheur est lui-même l’explication. Dieu crée parce que c’est la seule façon pour lui d’être heureux, c’est la seule façon d’exprimer son amour, c’est la seule façon de chanter. C’est sa seule façon d’être. Sa nature profonde est de créer. Il n’y a pas de pourquoi. »

Osho, The Path of Love, Talk #8

 

Etre Heureux C’Est Rester Naturel

« Quand vous êtes heureux, vous êtes ordinaires, car être heureux est simplement être naturel. Etre malheureux, c’est devenir extraordinaire. Etre heureux ne présente rien de spécial – les arbres sont heureux, les oiseaux sont heureux, les animaux sont heureux, les enfants sont heureux. Qui y a-t-il de spécial en cela ? D’habitude l’existence est ainsi. L’existence est faite de l’étoffe appelée bonheur. Vous n’avez qu’à regarder ! Pouvez-vous voir ces arbres ?…tellement heureux. Pouvez-vous voir les oiseaux qui chantent ?… si joyeusement. Il n’y a rien de spécial dans le bonheur. Le bonheur est une chose très banale.

Le malheur vous rend spéciaux. Le malheur vous rend plus égoïstes. Une personne malheureuse peut avoir un ego plus concentré qu’une personne heureuse. Une personne heureuse ne peut avoir d’ego, car seulement une personne sans ego peut devenir heureuse.Moins il y a d’ego, plus il y a de bonheur, plus il y a de bonheur, moins il y a d’ego. Vous vous dissolvez dans le bonheur. Vous ne pouvez pas exister avec le bonheur ; vous existez seulement s’il y a du malheur. Dans le bonheur, il a dissolution. »

Osho, The Discipline of Transcendence, Vol. 2, Talk #8

 

L’Argent N’A Rien À Voir Avec Le Bonheur

« Ne vous occupez pas trop de l’argent, car il détourne profondément votre attention du bonheur. Et l’ironie des ironies est que les gens pensent qu’ils seront heureux lorsqu’ils auront de l’argent. L’argent n’a rien à voir avec le bonheur. Quand vous êtes heureux et vous avez de l’argent, vous l’utiliserez pour votre bonheur. Quand vous êtes malheureux et que vous avez de l’argent, vous l’utiliserez pour plus de malheur. Parce que l’argent est tout simplement une force neutre.

Rappelez-vous – je n’ai rien contre l’argent. Il ne faut pas mal m’interpréter : je n’ai rien contre l’argent. Je ne suis pas contre quoi que ce soit. L’argent est un moyen. Si vous êtes heureux et vous avez de l’argent, vous serez plus heureux. Si vous êtes malheureux et vous avez de l’argent, vous serez plus malheureux, car que ferez-vous avec votre argent ? Votre argent renforcera votre scénario de vie, quel qu’il soit. Si vous êtes malheureux et que vous avez du pouvoir, qu’est-ce que vous allez faire avec votre pouvoir ? Vous allez vous empoisonner davantage avec votre pouvoir et vous deviendrez encore plus malheureux. »

Osho, A Sudden Clash of Thunder, Talk #7

 

Votre Bonheur Ne Peut Pas Etre Invalidé Par L’Opinion De Quiconque

« Souvent les gens viennent vers moi pour être rassurés. Ils posent des questions, ils disent : ‘Je me sens très heureux et béat. Qu’en dites-vous ?’ Y a-t-il besoin de dire quoi que ce soit ? Le besoin même montre que ce bonheur est irréel et imaginaire.

Si vous vous sentez réellement heureux, alors vous vous sentirez heureux même si le monde entier vous contredit. Si le monde entier s’accorde à dire que vous n’êtes pas heureux, eh bien peu importe. Votre bonheur est réel. Il ne peut pas être invalidé par l’opinion de quiconque. Mais si votre bonheur est irréel, il peut être invalidé par n’importe qui. Même un petit enfant peut l’invalider. Vous chercherez constamment le contact avec les gens. Vous sourirez, vous essayerez de montrer que vous êtes heureux afin qu’ils disent : ‘Oui. Vous êtes très heureux. Vous semblez très heureux.’ »

Osho, Come Follow to You, Vol. 3, Talk #9

 

La Poursuite Du Bonheur Est Impossible

« Si la vie est un don, alors tout ce qui appartient à la vie sera un don. Le bonheur, l’amour, la méditation – tout ce qui est beau sera un dondu sacré(anglais : holy), un don du tout (anglais : whole). Vous ne pouvez en aucun cas le mériter et vous ne pouvez pas forcer l’existence de vous rendre heureux, ou de vous rendre aimant, ou méditatif. Cet effort vient de l’ego. Cet effort crée le malheur. Cet  effort se retourne contre vous. Cet effort vous a détruit – il est suicidaire.

La poursuite du bonheur est impossible. Personne ne l’a jamais poursuivi. Il faut l’attendre. Et ce n’est pas du tout un droit. Aucun tribunal ne peut vous imposer d’être heureux ou forcer le bonheur d’être en vous. Aucune violence étatiquen’est capable de vous rendre heureux. Aucun pouvoir ne peut vous rendre heureux…

L’idée même que vous pouvez poursuivre le bonheur, que vous le méritez, que vous pouvez l’exiger, que vous avez un droit d’être heureux, est absurde. Personne ne possède un droit au bonheur. Vous pouvez être heureux, mais cela n’a rien à voir avec un droit quelconque. Et si vous imaginez que vous y avez droit, vous vous trompez, car dans ce cas vous avez dès le début commencé à viser dans la mauvaise direction.

Pourquoi est-ce ainsi ? Si la vie est un don, alors tout ce qui lui appartient et qui lui est inhérent sera un don. Vous pouvez l’attendre, vous pouvez y être réceptifs, vous pouvez demeurer dans état d’abandon, en attendant, patient, mais vous ne pouvez pas exiger et vous ne pouvez pas le forcer. »

Osho, Just Like That, Talk #7

 

Le Bonheur Est Un Pôle, La Tristesse Est Un Autre

« Le bonheur est un pôle, la tristesse est un autre. La béatitude est un pôle, le malheur est un autre. La vie est constituée de deux pôles. Et c’est ces deux pôles qui la font plus riche. Une vie constituée seulement de béatitude pourra s’étendre, mais elle n’aura pas de profondeur. Une vie faite seulementde tristesse aura de la profondeur, mais n’aura pas d’expansion.

Une vie composée de tristesse et de béatitude est multidimensionnelle, elle bougedans toutes les dimensions en même temps. Observez la statue de Bouddha ou parfois regardez dans mes yeux. Vous y trouverez les deux ensemble – de la béatitude, de la sérénité, mais aussi de la tristesse.

Vous trouverez une béatitude qui contient aussi de la tristesse, car c’est cette tristesse qui lui donne de la profondeur. Observez la statue de Bouddha – en état de grâce, mais quand même triste. Le mot même vous donne de fausses connotations – que quelque chose est faux. C’est votre interprétation. Pour moi, la vie dans sa totalité est bonne. »

Osho, The Alchemy of Yoga, Talk #10

 

Quand Vous Ressentez Le Bonheur Ce N’Est Pas Du Mental

 « Le bonheur que vous ressentez vient toujours de l’intérieur. Alors, toute de suite le mental bondit, prend le contrôle et dit : ‘C’est grâce à moi.’ Quand vous êtes amoureux, cela ressemble à la mort : vous ressentez la félicité. Le mental arrive immédiatement et dit : ‘OK, me voilà, c’est à cause de moi’.

Chaque fois que vous méditez, des lueurs apparaissent. Alors, le mental arrive et dit : ‘Soyez heureux ! Regardez, je l’ai fait.’ Et le contact est immédiatement perdu.

N’oubliez pas : vous serez toujours perdants avec le mental. Même si vous êtes victorieux, vos victoires ne seront que de défaites.  Il n’y pas de victoire avec le mental, et il n’y a pas de défaite avec le non-mental. Vous devez déplacer votre entière conscience de l’état du mental à l’état du non-mental. Dès que l’état de non-mental est acquis, tout est victorieux. Dès que l’état du non-mental est acquis, rien n’est faux, rien de faux ne peut arriver »

Osho, The Empty Boat, Talk #9

 

Ne Désirez Pas Le Bonheur

« Nous cherchons le bonheur, mais ce que nous recevons c’est le malheur. Nous consacrons tous nos efforts à essayer d’être heureux, mais nous commettons une erreur fondamentale : le bonheur n’est pas lié à l’effort ; le bonheur est lié à ne pas le chercher…

Faites une petite expérience. Pendant votre séjour ici avec moi, n’entretenez aucun désir de bonheur et voyez comment votre cœur se remplit avec du bonheur. N’ayez aucun désir de sérénité et voyez commentvotre agitation intérieuredisparaît. Ne suppliez pas pour du contentement et voyez comment le contentement se déverse sur vous. Essayez tout cela s’il vous plaît – alors vous comprendrez.

Cela est l’expérience la plus profonde de la vie. Et parmi tout ce qui a été découvert concernant la vie, c’est le constat le plus significatif : si vous voulez être heureux, ne cherchez pas le bonheur ; si vous voulez être serein, ne cherchez pas la sérénité. Tout ce que vous chercherez ne se réalisera pas. Tout ce que vous ne chercherez pas se réalisera. Vous avez déjà cherché maintes fois, et constaté que vous ne l’obtenez pas. Alors, essayez de ne plus chercher et patientez. Il n’est pas nécessaire de me croire. Il est nécessaire d’en faire l’expérience. »

Osho, The Voice of Silence, Talk #2

 

Qu’Y A-t-il De Mal À Etre Heureux ?

« Qu’y a-t-il de mal à prendre du plaisir ? Qu’y a-t-il de mal à être heureux ? S’il y a quelque chose de mal, cela vient toujours de votre malheur. Car une personne malheureuse crée des ondes malheureuses tout autour d’elle. Soyez heureux ! »

Osho, The Book of Secrets, Talk #34

 

Seule Une Personne Heureuse Peut Être Le Fondement Du Bonheur Des Autres

« Effectivement, toutes les moralités sont contre le bonheur. Dès que quelqu’un est heureux, vous avez l’impression que quelque chose a mal tourné. Quand quelqu’un est triste, tout va bien. Nous vivons dans une société névrotique oùchacun est triste. Quand vous êtes triste, tout le monde est heureux, parce qu’il peut compatir avec vous. Quand vous êtes heureux, personne ne sait quoi faire. Que faire de vous ? Regardez le visage de quelqu’un qui compatit avec vous. Le visage luit ; le visage s’illumine de façon subtile. Il est content de compatir. Mais tout ça est impossible quand vous êtes heureux. Votre bonheur crée une tristesse chez les autres, et votre malheur crée du bonheur. C’est de la névrose ! Le fondement même semble être absurde.

Le Tantra dit d’être réel, d’être authentique avec soi-même. Votre bonheur n’est pas néfaste, il est bon. Ce n’est pas un pêché ! Seule la tristesse est un pêché. Seul le malheur est un péché. Etre heureux est une vertu, car une personne heureuse ne crée pas de malheur aux autres. Seule une personne heureuse peut être le fondement du bonheur des autres. »

Osho, The Book of Secrets, Talk #34

 

La Liberté Amène Du Bonheur

« J’ai remarqué que tous les cœurs humains sont les mêmes, et que leur désir ultime est aussi le même. L’âme souhaite du bonheur, un bonheur parfait et pur, car c’est à ce moment seulement que tous les désirs cesseront. Le malheur persiste tant que le désir existe, car il n’y a pas de sérénité tant qu’il y a du désir.

L’absence totale de désir amène du bonheur. Elle amène aussi la liberté et la libération, car chaque fois qu’une chose manque, les limites et la dépendance sont présentes. La possibilité d’une liberté totale existe seulement quand plus rien du tout ne manque. La liberté amène le bonheur. Et le bonheur est le salut.

Le désir d’un bonheur total et d’une liberté ultime sommeille en chacun. Il est sous forme d’une graine. Il est comme une graine qui porte un arbre. De même, l’épanouissement du désir ultime de l’homme est caché dans sa nature même. Dans son état parfaitement développé, notre nature est d’être heureuse, d’être libre. Notre nature réelle est la seule chose véritable, et c’est seulementen la perfectionnant que l’on peut atteindre une complète satisfaction. »

Osho, The Long, the Short and the All, Talk #6

 

Le Germe Est Crée En Vous-Même

« Répandez la compassion tout autour de vous. Regardez autour de vous – les gens sont si malheureux, n’en rajoutez pas à leur malheur. Votre compassion diminuera leur malheur. Il suffit d’un mot de compassion pour diminuer leur malheur. N’enrajoutez pas à leur malheur.

Vous tous contribuez à être mutuellement malheureux. Vous vous aidez tous à être mutuellement plus malheureux. Chacun a derrière lui beaucoup de personnes qui le rendent malheureux. S’il existe une compréhension de la compassion, alors vous changerez toutes les façons qui causent le malheur aux autres. Et si vous pouvez rendre quelqu’un heureux, vous trouverez la façon de le faire.

Rappelez-vous une chose : celui qui apporte le malheur aux autres, deviendra à la fin malheureux lui-même ; et celui qui apporte le bonheur aux autres, atteindra à la fin le sommet du bonheur. C’est pour cela que je dis, que quelqu’un qui essaye d’apporter du bonheur, cultive le centre du bonheur en lui-même. Et quelqu’un qui essaye d’apporter le malheur aux autres, cultive le centre du malheur en lui-même.

Le germe ne vient pas de l’extérieur, le germe est créé en vous-même. Qu’importe ce que vous faites, vous y cultivez la réceptivité en vous-même. Quelqu’un qui désirel’amour devrait donner son amour. Quelqu’un qui désir la félicité devrait commencer à partager sa félicité. . Quelqu’un qui désire que sa maison soit déversée par des fleurs devrait déverser des fleurs sur la maison des autres. Il n’y a pas d’autre moyen. La compassion donc est une émotion qui doit être cultivée par chaque personne pour entrer en méditation. »

Osho, The Path of Meditation, Talk #5

Pour plus d’informations sur des citations d’Osho sur Le Bonheur ou tout autre sujet qui vous intéressent, cliquez l’ Osho Online Library. Vous y trouverez gratuitement plus que 225 livres d’Osho à lire ou à chercher des mots-clés ou des phrases.