Quantcast

About Meditation? A quel stade la catharsis peut-elle être lachée ?

A quel stade la catharsis peut-elle être lachée ?

<< Back

Elle se détache de vous lorsqu'elle a rempli son rôle. Vous n'avez pas besoin de la lâcher. Peu à peu vous réaliserez qu'elle ne contient plus d'énergie. Peu à peu vous vous rendrez compte que vous entrez en catharsis, mais cela devient un geste vide, l'énergie n'est plus là. En fait, vous feignez de le faire, vous faites semblant, rien ne se passe. Chaque fois que vous vous rendez compte que rien ne se passe et que vous devez vous forcer, la méthode s'est déjà détachée de vous. Il vous suffit d'écouter votre coeur.

Lorsque vous êtes fâché, comment savez-vous à quel moment la colère a disparu ? Lorsque vous vous sentez sexuel, comment reconnaissez-vous que la sexualité a disparu ? Parce que l'énergie venant de la pensée n'est plus présente. La pensée est peut-être encore là, mais l'énergie n'est plus présente, c'est une chose vide. Vous étiez en colère il y a quelques minutes à peine, peut-être que votre visage est encore un peu fâché, mais en profondeur vous savez maintenant que toute colère a disparu, l'énergie s'est déplacée ailleurs.

Le même phénomène se produira lors de la catharsis. Vous faites une catharsis, c'est un phénomène énergétique. Beaucoup d'émotions sont réprimées, elles se déploient, elles montent, comme des bulles. Il y a alors beaucoup d'énergie. Vous criez – c'est de l'énergie - et après les cris vous vous sentez délivré, comme si un fardeau avait disparu. Vous vous sentez léger, vous vous sentez plus à l'aise, calmé, ralenti. Mais s'il n'y a pas d'émotion réprimée, vous pouvez bien gesticuler mais après cela vous vous sentirez fatigué, parce que vous gaspilliez de l'énergie en vain, il n'y avait pas d'émotion réprimée. Rien ne montait à la surface et vous sautiez et criiez en vain pour rien, vous vous sentez fatigué.

Si la catharsis est authentique, vous vous sentirez rajeuni par la suite. Si la catharsis est fausse, vous vous sentirez fatigué. Si la catharsis est réelle vous vous sentirez très, très vivant après coup, plus jeune qu'avant, comme si quelques années avaient disparu. Vous aviez trente ans, maintenant vous avez vingt-huit ans ou vingt-cinq. Un fardeau a disparu, vous êtes plus jeune, plus vif, plus frais. Mais si vous faites juste de la gesticulation, vous vous sentirez fatigué. Vous aviez trente ans, vous aurez l'impression d'en avoir trente-cinq... d'avoir vieilli.

Vous devez vous observer. Personne d'autre que vous ne peut dire ce qui se passe en vous. Vous devez être l'observateur. Sans cesse, observez ce qui se passe. Ne continuez pas à faire semblant…parce que la catharsis n'est pas le but, c'est juste un moyen. Un jour, elle doit se détacher de vous. Ne continuez pas à la porter. C'est comme un bateau, un ferry, vous traversez le fleuve et ensuite vous n'y pensez plus, vous n'emportez pas le bateau sur votre tête.

Ne l'oubliez pas, la catharsis peut devenir votre obsession. Vous pouvez entrer en catharsis encore et encore et elle peut devenir une impasse, une tendance. Il ne faut pas en faire une routine. À quel stade la catharsis peut-elle être lâchée ? Elle se détache toute seule. Vous restez simplement alerte et vous l'observez. Et quand elle veut s'en aller, ne vous y accrochez pas, laissez-la s'en aller.


Osho, Extrait de: Yoga: The Alpha and Omega, Vol 5, #10

<< Back