Quantcast

About Meditation? La méditation est-elle une croyance ?

La méditation est-elle une croyance ?

<< Back

Une croyance signifie simplement que vous ne savez pas - pourtant vous croyez. Mon effort ici est que vous ne croyiez jamais à moins que vous ne sachiez. Lorsque vous savez, il n'est plus question de croire, vous savez. Je détruis tous les systèmes de croyances et je ne vous donne aucun substitut. De ce fait, il n'est pas facile de me comprendre.


Osho, Extrait de: The Last Testament, Vol. 1, #4


Les croyances, les credos, ressemblent aux verres colorés, ils coloreront l'existence entière de la même couleur que vos verres. Ce ne sera pas la vraie couleur de l'existence, elle sera perçue à travers vos verres. Vous devez les mettre tous de côté. Vous avez à entrer en contact avec la réalité directement, immédiatement. Il ne devrait y avoir aucune idée interférant entre vous et l'existence, aucune conclusion, aucun à priori.

Un chercheur authentique doit être dans l'état que Dionysos appelle agnosie – l'état de 'ne-sachant-pas'. Socrate, aux derniers instants de sa vie, dit: 'Je sais seulement une chose: que je ne sais rien.' C'est l'état d'un vrai chercheur.

En Orient, nous appelons cet état de méditation: nulle croyance, nulle pensée, nul désir, nul préjugé, nul conditionnement - en fait, aucun mental du tout. Un état sans mental est un état de méditation. Lorsque vous pouvez regarder sans interférence, sans déformation, sans interprétation du mental, alors vous voyez la vérité, le réel. La vérité est déjà partout, il vous suffit de mettre votre mental de côté.

Le chercheur n'a qu'une condition de base à remplir, il doit lâcher son mental. Au moment ou le mental est lâcher, un grand silence s'élève - parce que le mental transporte votre passé tout entier, toutes les mémoires du passé continuaient à réclamer votre attention, elles continuaient à s'entasser en vous, elles ne laissaient pas d'espace en vous.

Et le mental signifie aussi le futur. A partir du passé, vous vous mettez à fantasmer sur le futur. C'est une projection du passé. Vous avez vécu une certaine vie dans le passé, il y a eu quelques moments de joie et beaucoup, beaucoup de nuits sombres. Vous aimeriez ne plus vivre ces nuits sombres, vous voudriez avoir votre avenir plein de ces moments joyeux. Donc, vous triez dans votre passé, vous choisissez certaines choses et les projetez dans le futur et vous choisissez quelques autres choses et essayez de les éviter dans le futur. Votre futur n'est rien d'autre qu'un passé sélectionné - un peu modifié ici et là, mais c'est toujours le passé, car c'est tout ce que vous connaissez.

Et une chose très significative à se rappeler: Ces quelques moments de joie que vous aviez eus dans le passé faisaient essentiellement partie des longues nuits sombres, donc si vous choisissez ces moments – là, ces nuits sombres les accompagneront automatiquement, vous ne pourrez pas les éviter. Les bordures argentées des nuages sombres ne peuvent pas être choisies séparément des nuages sombres. Dans la nuit noire, vous voyez le ciel plein d'étoiles, le jour ces étoiles disparaissent. Croyez-vous qu'elles s'évaporent ? Elles sont toujours là, mais le contraste manque. Elles ont besoin de l'obscurité, alors seulement vous pouvez les voir. Pendant la nuit, vous serez à même de les voir de nouveau. Plus sombre est la nuit, plus brillantes sont les étoiles.

Dans la vie, tout s'entrelace l'un dans l'autre. Vos plaisirs s'entrelacent avec vos douleurs, vos extases s'entrelacent inévitablement, inséparablement avec vos agonies. De ce fait, votre notion tout entière de l'avenir est une totale aberration. Vous ne pouvez pas le connaître à l'avance, personne n'en a jamais été capable, parce que vous essayez de faire quelque chose qui ne peut être fait, de part la nature même des choses. Le futur ne sera rien d'autre qu'une répétition de votre passé.

Vous pouvez désirer n'importe quoi, cela ne fera aucune différence. Ce sera encore et encore une répétition de votre passé, le même passé, peut-être un peu différent, mais pas à cause de vos espérances - parce que la vie continue à changer, les gens continuent à changer, l'existence continue à changer. Alors il y aura quelques différences, mais pas fondamentales - seulement superficielles. Essentiellement, ce sera la même tragédie. Lâcher signifie lâcher le passé et bien sûr l'avenir disparaît en même temps. Lâcher le mental signifie que vous êtes soudain éveillés au présent et que le présent est la seule réalité qui existe. Le passé est non-existentiel, fictif, de même que l'avenir. Le passé n'est plus, le futur n'est pas encore - seul le présent est. C'est toujours maintenant - seul le maintenant existe. Et la personne qui médite commence à se mêler et à se fondre dans le maintenant.


Osho, Extrait de: I Am That, #11

<< Back