Quantcast

About Meditation? La clé: la vigilance sans effort

La clé: la vigilance sans effort

<< Back

Sans compter les discours, est-ce que vingt minutes de méditation par jour suffisent pour me mettre sur la voie et me conduire à l´expérience du Satyam, Shivam, Sundram que tu nous indique ?

Vimal, d´abord tu ne peux pas ne pas compter les discours, parce que tes méditations ne peuvent pas se faire sans ces discours. Ces discours sont la base de ta méditation. Je suis fou, mais pas au point de continuer à parler quatre heures par jour si ça ne t´aide pas dans ta méditation ! Pensez-tu que j´essaie de te distraire de la méditation ? Et puis, tu es un tel radin ! Je n´aurais jamais imaginé que tu puisses être si radin, vingt minutes seulement en vingt-quatre heures... même pas vingt-quatre minutes !

Tu es passé complètement à côté de mon point de vue fondamental. Je ne veux pas que tu penses à la méditation comme confinée dans des limites, je veux que la méditation devienne ta vie-même. Ce fut une des illusions du passé: méditer vingt minutes ou méditer trois fois par jour, méditer cinq fois par jour... selon différentes religions, mais l´idée de base est que quelques minutes chaque jour devraient être consacrées à la méditation.

Et que ferez-vous le reste du temps ? Quoique que vous ayez gagné en vingt minutes... qu´allez-vous faire pendant les vingt-trois heures quarante minutes qui restent ? Quelque chose d´anti-méditatif et naturellement, vos vingt minutes seront perdues. Les ennemis sont trop forts et vous donnez trop de jus, trop d´énergie à ces ennemis et juste vingt minutes pour la méditation. Non, dans le passé la méditation n´a pas pu créer de révolution dans le monde en raison de ces illusions.

Ces illusions sont la raison pour laquelle je veux que vous regardiez la méditation d´un point de vue totalement différent. Vous pouvez vous appliquer à la méditation pendant vingt minutes ou quarante minutes, découvrir est une chose, mais ensuite, vous devez appliquer tout ce que vous avez découvert 24 heures sur 24. La méditation doit devenir tout comme le battement de votre coeur.

Tu ne peux pas dire: 'Est-ce que ça suffirait, Osho, de respirer pendant vingt minutes par jour ?' Le jour suivant ne viendra jamais. Même pendant votre sommeil, vous continuez à respirer. La nature n´a pas laissé les fonctions essentielles de votre corps et de votre vie entre vos mains. La nature ne vous a pas fait confiance, parce que si respirer était entre vos mains, vous vous mettriez à réfléchir à combien de respirations il vous faut faire et si c´est approprié de respirer pendant que vous dormez. Ca semble un peu bizarre de faire les deux choses en même temps: dormir et respirer. La respiration a l´air de déranger le sommeil. Mais alors, le sommeil sera éternel !

Vos battements de coeur, la circulation de votre sang ne sont pas sous votre contrôle. La nature a préservé tout ce qui est essentiel dans ses propres mains. Vous n´êtes pas fiable, vous pouvez oublier et alors vous n´avez même plus le temps de dire: 'Je suis désolé, j´ai oublié de respirer. Donnez-moi encore une chance !' Même cette opportunité n´existe pas.

Mais la méditation n´est pas partie intégrante de votre biologie, de votre physiologie, de votre biochimie, ça ne fait pas partie de votre flux de vie naturel habituel. Si vous ne voulez rester qu´un être humain pour l´éternité, vous pouvez en rester là. La nature est arrivée à un point d´évolution où plus que cela n´est pas requis: vous êtes parfaitement capable de reproduire des enfants et ça suffit. Vous mourrez, vos enfants continueront. Vos enfants continueront à faire les mêmes stupidités. Les gens viendront dans des réunions, dans les églises, un idiot quelconque y délivrera des sermons et toute cette comédie continuera n´ayez aucune inquiétude à ce sujet.

La nature en est venue à un point où maintenant, à moins que vous ne preniez votre responsabilité individuelle, vous ne pouvez pas évoluer. La nature ne peut pas faire plus que cela, elle en a assez fait. Elle vous a donné la vie, elle vous a offert l´opportunité, maintenant comment vous en servir, elle vous en a laissé le choix.

La méditation est votre liberté, pas une nécessité biologique. Vous pouvez pratiquer pendant une certaine période de temps chaque jour pour cristalliser votre méditation, pour la rendre plus forte, mais gardez-en le parfum toute la journée.

D´abord, alors que vous êtes réveillé, à l´instant même où vous vous réveillez, attrapez le fil de ce qui demeure alerte et conscient en vous, parce que c´est le moment le plus précieux pour saisir le fil de votre vigilance. Vous oublierez plusieurs fois dans la journée, mais sitôt que vous vous rappelez, rendez-vous attentif immédiatement. Ne regrettez jamais, parce que c´est un pur gaspillage de temps. Ne vous mordez pas les doigts: 'mon Dieu, j´ai de nouveau oublié !'

Dans mon enseignement, il n´y a aucune place pour le remord, quel qu´il soit. Ce qui s´est produit a disparu, il n´y a plus besoin, à présent, de perdre son temps là-dessus. Saisissez à nouveau le fil de la conscience. Petit à petit, vous serez capable d´être vigilant toute la journée. Un courant sous-jacent de vigilance dans chaque acte, dans chaque mouvement, dans tout ce que vous faites ou ne faites pas. Quelque chose sous la surface coulera sans interruption. Même lorsque vous allez vous endormir, ne laissez aller le fil qu´au dernier moment - lorsque vous ne pouvez plus rien faire parce que vous tombez dans le sommeil.

La dernière chose avant que tu tombes endormi, quelle qu´elle soit, sera la première chose lorsque tu te réveille. Essaie. N´importe quelle petite expérience sera suffisante pour le prouver. Répète simplement ton propre nom tandis que tu plonges dans le sommeil: à demi-éveillé, à demi-endormi, continue de répéter: 'Vimal, Vimal, Vimal.' Lentement, lentement, tu oublieras de répéter parce que le sommeil te gagneras de plus en plus et le fil sera perdu. Il est perdu seulement parce que tu es endormi, mais sous-jacent à ton sommeil il est toujours là. C´est pourquoi le matin lorsque tu te réveilleras et regarderas autour de toi, la première chose qui te reviendra à l´esprit sera: 'Vimal, Vimal, Vimal.' Cela t´étonnera: Pourquoi ? Que s´est-il passé ? Tu a dormi pendant huit heures, mais il y a eu un courant sous-jacent.

Et à mesure que les choses deviendront de plus en plus profondes et nettes, même pendant votre sommeil, vous pourrez rester conscient que vous êtes endormi. Le sommeil devient presque un état physiologique et votre esprit, votre être, devient une flamme d´attention, distincte du sommeil. Elle ne dérange pas votre sommeil, elle rend simplement votre sommeil très léger. Ce n´est plus le sommeil d´autrefois, lorsque vous continuiez à dormir alors que votre maison était en feu, c´était presque comme un coma, vous étiez si inconscient. Votre sommeil deviendra léger, une couche très mince et votre intériorité demeurera vigilante. Tout comme elle est restée vigilante pendant le jour, elle le sera encore plus la nuit, en définitive, parce que vous êtes tellement en silence, en relaxation. Le monde entier, si bruyant, devient complètement silencieux.

Patanjali, le premier homme au monde à écrire au sujet de la méditation, dit que la méditation est presque comme le sommeil sans rêve, mais avec une seule différence. Dans le sommeil sans rêve vous n´êtes pas conscient, dans l´état de samadhi, dans l´état ultime de méditation, il y a juste une petite différence: vous restez conscient.

Vous pouvez continuer à pratiquer pendant vingt minutes par jour, pour vous régénérer, pour vous procurer plus d´énergie et un meilleur enracinement, mais ne vous contentez pas de cela en croyant que c´est suffisant. C´est ainsi que l´humanité entière a échoué. Bien que toute l´humanité ait essayé de méditer d´une façon ou d´une autre, tellement peu de gens y ont réussi que beaucoup ont peu à peu cessé même d´essayer, parce que la réussite semblait être si loin. Mais la raison en est que vingt minutes ou dix minutes seulement par jour ne suffiront pas.

Je comprends volontiers que vous avez beaucoup de choses à faire. Alors trouvez du temps mais ce temps n´est pas de la méditation, ce temps est seulement pour vous régénérer et ensuite, de nouveau vous aurez à travailler, à gagner de l´argent, faire votre job et mille et une autres choses. Simplement, restez attentif pour savoir si le fil est encore là à l´intérieur ou s´il a disparu.

Cette continuité devient ensuite une guirlande de vingt-quatre heures. Alors seulement vous serez capable d´expérimenter Satyam - Shivam - Sundram, pas avant.


Osho, Extrait de: Satyam Shivam Sundram

<< Back