Quantcast

OSHO Times Body Dharma La Méditation est Libératrice

La Méditation est Libératrice

Le spirituel n'est jamais tendu; il ne peut pas l'être..

La tension physique a été créé par ceux qui, au nom de la religion, ont prêché des attitudes anti-corporelles. En occident, le christianisme a été emphatiquement antagonique envers le corps. Une fausse division, un gouffre, a été créée entre vous et votre corps; ainsi, toute votre attitude devient créatrice de tensions. Vous ne pouvez pas manger d'une façon détendue, vous ne pouvez pas dormir d'une façon détendue; chaque acte physique devient une tension. Le corps est l'ennemi, mais vous ne pouvez pas exister sans lui. Vous devez rester avec lui, vous devez vivre avec votre ennemi et de ce fait, il y a une tension constante; vous ne pouvez jamais vous détendre.

Le corps n'est pas votre ennemi, il ne vous est en aucune façon inamical ni même indifférent. L'existence même du corps est bonheur; dès l'instant où vous considérerez le corps comme un cadeau, comme un cadeau divin, vous reviendrez au corps; vous l'aimerez, vous le ressentirez et les façons de le ressentir sont subtiles.

Vous ne pouvez pas ressentir le corps de quelqu'un d'autre si vous n'avez pas ressenti le votre, vous ne pouvez pas aimer le corps de quelqu'un autre si vous n'avez pas aimé le votre; c'est impossible. Vous ne pouvez pas prendre soin du corps d'une autre personne si vous ne prenez pas soin de votre propre corps et personne n'en prend soin ! Vous pouvez dire que vous en prenez soin, mais j'insiste; personne n'en prend soin. Même si vous semblez en prendre soin, vous n'en prenez pas vraiment soin. Vous prenez soin d'autres motivations, de l'avis des autres, du regard aux yeux de quelqu'un d'autre; vous ne vous souciez jamais de votre corps pour vous-même. Vous n'aimez pas votre corps et si vous ne pouvez pas l'aimer, vous ne pouvez pas l'incarner.

Aimez votre corps et vous ressentirez une détente comme vous n'en avez jamais ressentie auparavant. L'amour détend; lorsqu'il y a amour, il y a détente.

Si vous aimez quelqu'un, si entre vous et lui ou vous et elle, il y a de l'amour, alors avec l'amour vient la musique de la détente; alors la détente est là.
Ce même phénomène arrive si vous aimez votre corps; vous vous détendez, vous prenez soin de lui. Ce n'est pas mal, ce n'est pas narcissique d'être amoureux de votre propre corps; en fait, c'est le premier pas vers la spiritualité.

C'est pourquoi la Méditation Dynamique commence par le corps. Par une respiration vigoureuse le mental se dilate, la conscience se dilate; le corps tout entier devient vivant, une vibrante existence. Maintenant sauter sera plus facile. Maintenant vous pouvez sauter; les pensées seront une moindre barrière. Vous êtes de nouveau devenus un enfant, bondissant, vibrant, vivant. Le conditionnement, le conditionnement mental, n'est plus là.

Votre corps n'est pas autant conditionné que votre mental. Rappelez-vous de cela, votre mental est conditionné, mais votre corps est toujours une part intégrante de la nature. Toutes les religions et les penseurs religieux qui ont été essentiellement cérébraux sont contre le corps parce qu'avec le corps, avec les sens, le mental et son conditionnement sont perdus.

Avec la respiration, vous commencez à ressentir tout votre corps, chaque recoin; le corps est inondé; vous devenez un avec lui. Maintenant il vous est possible de faire un saut.

Le saut qui se produit dans la sexualité est un très petit saut, tandis que le saut qui se passe dans la méditation est un très grand saut. Dans la sexualité, vous 'sautez' dans quelqu'un d'autre. Avant ce saut vous devez être un avec votre corps et dans ce saut vous devez vous déployer toujours plus vers le corps d'un autre. Votre conscience s'étend au-delà de votre corps. Dans la méditation vous sautez de votre corps au corps de l'univers tout entier; vous devenez un avec lui.

La deuxième étape de la Méditation Dynamique est cathartique. Non seulement vous devez être un avec votre corps, mais toutes les tensions qui ont été accumulées dans le corps doivent être rejetées. Le corps doit devenir léger, délesté; ainsi, les mouvements doivent être vigoureux, aussi vigoureux que possible. Alors la chose même qui est possible dans la danse derviche, dans la danse Sufi, devient réalisable. Si vos mouvements sont pleins de vitalité et vigoureux, un moment viendra où vous perdrez le contrôle et ce moment est nécessaire.

Vous ne devez pas être dans le contrôle parce que votre contrôle est la barrière, vous êtes la barrière. Votre faculté de contrôle, votre mental est la barrière.

Continuez à bouger. Bien sûr, il vous faut bien commencer, mais un moment viendra où vous serez possédé; vous ressentirez que le contrôle est perdu. Vous êtes sur le bord, maintenant vous pouvez faire le saut. Maintenant vous êtes de nouveau devenu un enfant. Vous êtes revenu; tout le conditionnement est jeté. Vous ne vous souciez de rien; vous ne vous souciez pas de ce que les autres pensent. Maintenant tout ce qui vous a été inculqué par la société est jeté; vous êtes devenu une simple particule dansante dans l'univers.

Lorsqu'au cours de la deuxième étape de la Méditation Dynamique vous avez tout jeté, alors seulement la troisième étape est possible. Votre identité sera perdue, votre image sera brisée, parce que ce que vous connaissez de vous n'est pas vous, mais seulement un étiquetage. L'on vous a dit que vous étiez ceci ou cela et vous vous êtes identifié avec ça. Mais avec des mouvements vigoureux, avec la danse cosmique, toutes les identifications seront dissous. Pour la première fois vous serez, vous serez comme vous devez l'avoir été lorsque vous êtes né et avec cette nouvelle naissance vous êtes une nouvelle personne.

Osho, Meditation: The Art of Ecstasy, Talk #6