Quantcast

OSHO Times Body Dharma Comment Vous Entendre avec Votre Corps

Comment Vous Entendre avec Votre Corps

Chacun est plus ou moins dans un état de schizophrénie, les différences sont seulement de degrés.

Chacun est divisé parce que les exploiteurs, tant religieux que politique, ont dépendu de cette stratégie: divisez l'homme, ne permettez pas l'intégrité d'homme et il restera un esclave. Une maison divisée contre elle-même est assurée d'être faible. L'on vous a donc appris à vous battre avec le corps, c'est la stratégie racine de la division, de vous diviser. 'Battez-vous avec le corps, le corps est votre ennemi. C'est le corps qui vous traîne vers l'enfer. Combattez, poignard en main ! Combattez jour et nuit ! Combattez pendant des vies entières ! Seulement après cela, un jour, vous serez à même de le dominer. Et à moins que vous ne soyez victorieux sur votre corps, vous n'entrerez pas dans le monde de Dieu.

Pendant des siècles on a appris ce non-sens aux gens. Le résultat est que tout le monde est divisé, tout le monde est contre son corps. Et si vous êtes contre votre corps, vous vous dirigez vers des ennuis. Vous vous battrez avec votre corps et vous et votre corps êtes une énergie.

Le corps est l'âme visible et l'âme est le corps invisible. Le corps et l'âme ne sont divisés nulle part, ils font parti l'un de l'autre, ils sont les parties d'un tout.

Vous devez accepter le corps, vous devez aimer le corps, vous devez respecter le corps, vous devez être reconnaissant à votre corps. Seulement alors vous parviendrez à une certaine forme d'intégrité, une cristallisation se passera, autrement vous resterez troublé. Et le corps ne vous lâchera pas si facilement, même après des centaines de vies, le combat sera là. Vous ne pouvez pas vaincre le corps.

Je ne dis pas que le corps ne peut pas être transcendé, vous savez, mais vous ne pouvez pas vaincre le corps. Vous ne pouvez pas le vaincre en étant hostile à son égard. Vous pouvez le convaincre en étant amical, en étant aimant, en étant respectueux, en lui faisant confiance. C'est exactement mon approche, le corps est le temple, vous êtes la déité du temple. Le temple vous protège, vous abrite contre la pluie, contre le vent, contre la chaleur. Il est à votre service ! Pourquoi devriez-vous vous battre ? C'est aussi stupide que le conducteur se battant avec sa voiture. Si le conducteur se bat avec sa voiture, que se passera t'il ? Il détruira la voiture et il se détruira lui-même dans ce combat. La voiture est un magnifique véhicule, elle peut vous emmener dans des voyages les plus lointains.

Le corps est le mécanisme le plus complexe de l'existence. C'est simplement merveilleux ! Et béni soient ceux qui s'émerveillent. Commencez avec le sentiment d'étonnement pour votre propre corps, parce que c'est le plus proche de vous. Le plus près que la nature s'est approchée de vous, le plus près que le divin est venu vers vous est par le corps. L'eau des océans est dans votre corps, le feu des étoiles et des soleils est dans votre corps, l'air est dans votre corps, votre corps est fait de terre. Votre corps représente l'existence toute entière, tous les éléments. Et quelle transformation ! Quelle métamorphose ! Regardez la terre et regardez ensuite votre corps, quelle transformation et vous ne vous en êtes jamais émerveillé ! La poussière est devenue divine, quel plus grand mystère est possible ? Quels plus grands miracles attendez-vous ? Et vous voyez le miracle se produire chaque jour. De la boue émerge le lotus… et de la poussière a émergé notre magnifique corps. Un mécanisme si complexe, fonctionnant si parfaitement, sans bruit. Et il est vraiment compliqué.

Les Scientifiques ont fabriqué des machines très compliquées, mais rien à être comparé avec le corps. Même l'ordinateur le plus sophistiqué est juste un jouet comparé au mécanisme intérieur du corps. Et l'on vous a appris à vous battre avec lui. Cela crée une division, qui vous tient préoccupé, qui vous maintient dans une guerre civile constante. Parce que vous vous battez avec vous-même, ce qui est tout à fait stupide, votre vie devient de moins et moins de l'intelligence et de plus en plus de la stupidité. Et ensuite vous voulez de grandes transformations, vous voulez que les jalousies tombent, vous voulez que la colère disparaisse et vous ne voulez aucune avidité en vous.

C'est impossible ! Avec un tel malentendu depuis le début, comment pouvez-vous créer un espace où les transformations arrivent, où la colère devient compassion, où la haine devient amour, où l'avidité devient partage, où la sexualité devient samadhi ? Comment pouvez-vous espérer, comment pouvez-vous vous attendre à de telles grandes transformations, avec un état si troublé ?

La chose fondamentale est de laisser tomber la division, de devenir un. Soyez un et alors tout est possible, même l'impossible est possible.

La voie est très simple et directe. Même un enfant peut la comprendre. Elle est aussi simple que deux plus deux égale quatre ou plus simple encore. Elle est aussi simple que le chant d'un oiseau, aussi simple qu'une rose, simple et belle, simple et d'une splendeur extraordinaire. Mais seul un mental non troublé peut la comprendre, seul un mental non troublé a la capacité de la voir. Autrement vous vivrez dans l'avidité, vous vivrez dans la colère, vous vivrez dans les jalousies et la possessivité, vous vivrez dans la haine. Vous pouvez feindre, vous pouvez devenir un saint en surface, mais profondément vous resterez un pécheur. Et le plus grand péché est de vous diviser.

Le péché le plus grand n'est pas commis contre les autres, il est toujours commis contre vous-même. C'est un état de suicide, créer division entre votre corps et vous-même. En condamnant le corps vous pouvez seulement devenir un hypocrite, vous pouvez seulement vivre une vie de prétentions.
 

Osho, Extrait de: The Dhammapada: The Way of the Buddha

Respectez le corps, respectez le mental, afin qu'ils vous respectent.

 

Créez une gentillesse. Ils sont les vôtres, ne soyez pas antagoniste. Toutes les vieilles traditions vous apprennent à être hostile au corps et au mental, elles créent de l'hostilité et par l'hostilité vous ne pouvez pas entrer dans la méditation. Alors le mental vous dérangera plus lorsque vous méditez qu'à un autre moment. Alors le corps deviendra agité…plus pendant la méditation qu'à un autre moment. Il se vengera, il ne vous permettra pas d'être assis silencieusement. Il créera de nombreux problèmes pour vous.

Si vous avez essayé d'être assis silencieusement pendant quelques minutes vous saurez. Des choses imaginaires commenceront à se produire. Vous penserez qu'une fourmi rampe sur votre jambe et lorsque vous regardez, il n'y a aucune fourmi. Étrange.... Lorsque vous étiez assis les yeux fermés vous sentiez véritablement que c'était là, rampant, grimpant, grimpant, grimpant ... et lorsque vous ouvrez vos yeux il n'y a aucune fourmi, rien. C'était simplement le corps vous jouant des tours.
 

Vous avez joué des tours au corps. Vous avez trompé le corps de nombreuses façons, aussi, maintenant, le corps vous trompe.

Lorsque le corps veut s'endormir vous le forcez à être assis dans une salle de cinéma. Le corps dit, 'Bien. Lorsque l'occasion propice se présentera, je m'en occuperai.' Ainsi lorsque vous êtes assis en la méditation le corps commence à créer des problèmes pour vous. Soudain vous sentez que votre dos vous irrite... et vous êtes étonné parce que cela n'arrive jamais d'habitude.

Une femme m'a apporté une main en plastique avec des piles, pour vous gratter le dos. J'ai dit: 'Mais pourquoi avez-vous apporté cela pour moi ?'

Elle dit: 'Vous devez être assis en méditation... Chaque fois que je suis assise en méditation le seul problème est mon dos qui commence à... je me sens tellement le besoin de me gratter et je ne peux pas l'atteindre. Donc j'ai acheté cette main. C'est très pratique ! Vous la mettez en marche et elle peut gratter n'importe où. Aussi, je pensais simplement que vous devez être assis en méditation... vous en aurez besoin !'

J'ai dit: 'Je ne suis jamais assis en méditation. Je suis en méditation, aussi, je n'ai pas besoin d'être assis. Quoi que je fais je suis en méditation. Si mon dos a besoin d'être gratté, je le gratterais méditativement. Qu'y a-t-il de mal à gratter votre propre dos ? Vous ne grattez pas le dos de quelqu'un d'autre.'

Occupez-vous simplement du corps et le corps vous récompensera énormément. Occupez-vous de votre mental et le mental sera utile.

Créez de l'amitié et la méditation vient facilement. Plutôt que d'essayer de comprendre... parce que la compréhension n'est pas possible en présence de la méditation, seulement la méprise.

Un homme est entré dans un bar un soir et s'est assis au bar pour boire une bière. Alors qu'il a été engagé dans une conversation avec l'homme assis sur le tabouret à côté de lui, un singe est descendu d'un pilier du bar, s'est arrêté devant son verre et à pissé dans sa bière. L'homme s'en est aperçu trop tard.
'Hé!' S'est-il exclamé. 'Avez-vous vu cela ? Ce singe vient juste de pisser dans ma bière !'
'Hé ! C'est pas à moi qu'il faut dire cela,' répondit son voisin. 'Dites-le au barman c'est lui le propriétaire du bar.'
L'homme a appelé le barman. 'Hé ! Savez-vous que tandis que je parlais avec ce monsieur un singe est venu et a pissé dans ma bière ?'
'Je n'ai rien à voir avec cela dit le propriétaire, allez plutôt parler au pianiste là-bas, c'est son singe !'
L'homme s'en est allé avec sa chope de bière, a tapé le pianiste sur l'épaule et lui a dit: 'Hé, savez-vous... votre singe vient juste de pisser dans ma bière ?'
'Non,' dit le pianiste, 'mais si vous chantez les paroles, je jouerai la mélodie.'

Osho, Extrait de: The Dhammapada: The Way of the Buddha