Quantcast

OSHO Times Body Dharma Seuls les Médecins en Bonne Santé peuvent Guérir

Seuls les Médecins en Bonne Santé peuvent Guérir

Médecin: guérissez vous; ainsi vous guérirez aussi votre patient. Que sa meilleure guérison soit de voir de ses propres yeux qu'il se rend lui-même en bonne santé. (Zarathoustra)

C'est un bon conseil pour ceux qui veulent que la conscience humaine s'étende à ses plus hauts sommets possibles. La première chose est : Vous devriez être complètement libres de toutes superstitions, de tous les passés morts et insensés, vous devriez être neufs à chaque instant. Ce sera votre santé et cela aidera les gens ; de vous voir, de voir votre conscience, de voir votre amour, de voir votre compassion, de voir votre félicité sera la preuve que les autres sont dans le faux et qu'ils doivent changer. Ce n'est pas une question d'argumentation, ce dont il s'agit est de présenter votre vie sous une nouvelle lumière, de façon à ce que ceux qui sont dans l'obscurité peuvent voir qu'ils sont dans l'obscurité.
... et que c'est la cause de leur misère et de leur maladie. Il y a mille et un chemins qui n'ont jamais encore été cheminés, mille et une formes de santé et d'îles de vie cachées.
C'est là où quelqu'un qui a de l'intelligence tombera amoureux de Zarathoustra. Il est si différent des autres enseignants de religion.

Mahâvîra dit : 'J'ai dit le dernier mot ; maintenant il n'y a plus rien à être découvert. Tout ce que l'on doit découvrir de la conscience humaine je l'ai découvert. Il n'y aura pas de vingt-cinquième Tirthankara'. Gautama Bouddha dit la même chose. Mohammed dit: 'Il y a eu des prophètes avant moi, mais après moi il n'y aura pas de prophète, parce que j'ai apporté toute la connaissance; plus rien n'est maintenant caché'.
Zarathoustra a une approche très différente, très humble.
Il y a mille et un chemins qui n'ont jamais encore été cheminés, mille et une formes de santé et d'îles de vie cachées. L'homme et la terre de l'homme sont encore non épuisé, non découvert.
Il ne veut pas être le dernier mot, au contraire il veut être le commencement et il laisse tout ouvert. 'Continuez à changer alors que vous entrez dans de nouveaux espaces. Vous n'avez pas besoin d'être d'accord avec moi, parce qu'il y a mille et un chemins qui sont vierges, il y a mille et une îles sur la terre et à l'intérieur de l'être de l'homme qui n'ont pas encore été découvertes. Aussi, ne restez pas accroché à moi, allez votre chemin !'
Il dit: 'Je vous enseigne le mouvement. Je ne vous donne pas de doctrine fixée; je vous donne seulement une impulsion, une motivation, un défi'. Un maître réel est toujours un défi, un défi pour de nouvelles découvertes, un défi pour des nouveaux espaces inconnus, un défi pour des étoiles lointaines. Il donne simplement des encouragements, il vous aide à être sur l'envol et laisse le ciel entier ouvert pour vous.
'Observez et écoutez, vous les solitaires ! Du futur arrivent des vents et d'une agitation d'ailes furtive, de bonnes nouvelles arrivent aux oreilles délicates. Vous les solitaires d'aujourd'hui, vous qui vous êtes séparés de la société....'
Soyez prudents avec ces mots :
'Vous les solitaires d'aujourd'hui, vous qui vous êtes séparés de la société, vous serez un jour un peuple; de vous, qui vous êtes choisi vous-même, émergera un peuple élu et de ce peuple élu, le surhomme.

Il est désolant que cela ne soit pas encore arrivé. Pourtant.... Vous êtes les solitaires d'aujourd'hui ; mon nom pour les solitaires est 'sannyasin'. Tout de même vous êtes peu. Vingt-cinq siècles ont passés, mais les mots de Zarathoustra semblent être prononcés aujourd'hui.
'Vous les solitaires d'aujourd'hui, vous qui vous êtes séparés de la société, vous serez un jour un peuple.

Il y a vingt-cinq siècles il espérait et c'est toujours un espoir. J'espère toujours que vous ne resterez pas en petit nombre. J'ai même commencé à vous appeler 'mon peuple'.
'... de vous, qui vous êtes choisi vous-même, émergera un peuple élu et de ce peuple élu, le surhomme. En vérité, la terre deviendra de nouveau une maison de guérison ! Et déjà une nouvelle odeur flotte, une odeur qui apporte la santé et un nouvel espoir !

Je ne peux que simplement répéter ses mots, parce qu'ils sont aussi vrais aujourd'hui qu'ils l'étaient il y a vingt-cinq siècles. C'est très attristant ; c'est malheureux, mais il est peut-être venu trop tôt, en avance sur son temps. Chaque génie vient tôt, mais Zarathoustra semble être venu trop tôt.
Peut-être que maintenant le temps est venu de faire de cette terre un temple de guérison, non seulement du corps, mais également de l'âme, un lieu saint où chacun est entier, pas de séparation, pas de schizophrénie. C'est encore très petit, mais c'est là dans les cœurs de beaucoup de personnes intelligentes et courageuses. Un désir pour une vie plus vaste, pour une vie plus élevée, pour une vie meilleure a déjà surgi. Le printemps est peut-être très près, peut-être sommes-nous venus au bon moment.
'... une odeur qui apporte la santé et un nouvel espoir !'
Nous voulons que cet espoir devienne une réalité ; c'est resté trop longtemps un espoir, il est temps que le rêve se réalise et si nous ne pouvons pas réaliser ce rêve, alors il n'y a aucun avenir pour l'humanité.
Cela me donne grand espoir, parce que la foule démente est près d'un suicide global et il y aura maintenant seulement deux alternatives ; ou vous vous transformez en un nouvel homme, le surhomme ou vous vous préparez à disparaître de cette terre et je ne pense pas que l'homme veuille mourir, je ne pense pas que les arbres veuillent mourir ou les oiseaux ou les animaux. Je ne pense pas que la vie veuille se suicider.

D'où plus probablement, elle choisira de se transformer et donnera naissance au surhomme, elle laissera tomber tous ces arrangements que les politiciens préparent dans le monde entier pour vous, pour que vous vous suicidiez. Pour l'heure, les forces de la vie et les forces de la mort se confrontent. Les forces de la vie sont fragiles, telle une odeur dans l'air et les forces de la mort sont très fortes. Cependant, la mort ne peut pas vaincre sur la vie, la haine ne peut pas vaincre l'amour, le laid ne peut pas vaincre le beau.

NB: les passages en italique sont des extraits du Zarathoustra de Nietzsche.

Osho, Extrait de: A Sudden Clash of Thunder