Quantcast

OSHO Times Emotional Ecology La Colère est une Petite Chose

La Colère est une Petite Chose

Comment puis-je être conscient pendant des crises émotionnelles fortes ? Ma colère ressemble des milliers de chevaux sauvages galopant avec moi !

La colère est une très petite chose. Si vous pouvez simplement attendre et observer, vous ne trouverez pas 'des milliers de chevaux sauvages'. Si vous pouvez trouver même un tout petit âne, ce sera assez ! Observez-le simplement et lentement il s'en ira. Il entrera par ce côté et s'en ira par l'autre côté. Vous devez juste avoir un peu de patience, ne pas le chevaucher.

La colère, la jalousie, l'envie, l'avidité, la compétitivité... tous nos problèmes sont très petits, mais notre ego les amplifie, les rend aussi vastes qu'il le peut.

L'ego ne peut pas faire autrement; sa colère doit elle aussi être grande. Par sa grande colère, sa grande misère, sa grande avidité et sa grande ambition l'ego devient grand.

Mais vous n'êtes pas l'ego, vous êtes seulement un observateur. Mettez-vous simplement sur le côté et laissez tous les milliers de chevaux passer, voyons combien de temps cela leur prend pour qu'ils passent. Il n'y a aucun besoin de s'inquiéter, comme ils sont venus, ils s'en iront; ils sont sauvages. Mais nous ne manquons pas même un petit âne; nous sautons immédiatement dessus ! Vous n'avez pas besoin de milliers de chevaux sauvages, une simple petite chose et vous êtes plein de colère et de feu. Vous en rirez plus tard de combien stupide vous étiez.

Si vous pouvez observer, sans vous impliquer, comme quelque chose qui est projeté sur un écran de cinéma ou de télévision... quelque chose qui passe; observez le. Vous n'êtes pas supposé faire quoi que ce soit pour l'en empêcher, pour le réprimer, pour le détruire, ni tirer une épée et le tuer, car d'où tirerez-vous cette épée ? De la même source que vient la colère. Tout cela est de l'imagination.

Observez simplement et ne faites rien, quoi que ce soit, pour ou contre et vous serez étonné, ce qui apparaissait très grand, devient très petit. Mais notre habitude est d'exagérer.

Un petit garçon, il n'a pas plus de trois ans, arrive à la maison et dit à sa mère: 'Maman, un énorme lion, rugissant fort, me courait après depuis des kilomètres ! Je ne sais trop comment, j'ai réussi à m'échapper mais plusieurs fois il est arrivé très près de moi. Il était sur le point de m'attaquer lorsque je me suis mis à courir plus vite'.

La mère a regardé l'enfant et a dit: 'Tommy, je t'ai dit un million de fois de ne pas exagérer ! Comment peux-tu rencontrer un lion en ville ... et tu as couru pendant des kilomètres ! Où est ce lion ?'

Le garçon a regardé par la porte, à l'extérieur et a dit: 'Il est debout là. Mais, pour te dire la vérité, c'est juste un petit chien, tout petit ! Mais lorsqu'il me courait après, il m'apparaissait.... Tu me dis de ne pas exagérer et pourtant tu viens d'exagérer en me disant que tu me l'as dit des millions de fois'.

Notre mental exagère beaucoup, vous avez de petits problèmes et si vous pouvez arrêter d'exagérer et simplement observer, vous verrez qu'alors un pauvre petit chien est debout devant la porte et qu'il n'y a aucun besoin de courir pendant de kilomètres; votre vie n'est pas en danger.

Lorsque la colère vous vient, elle ne va pas vous tuer, de nombreuses fois auparavant elle a été avec vous et vous avez parfaitement bien survécu. C'est la même colère que vous avez traversée par le passé. Faites simplement une chose nouvelle, une chose que vous n'avez jamais faite jusqu'ici; chaque fois vous êtes impliqué avec elle, vous la combattez. Cette fois-ci observez simplement, comme si elle ne vous appartenait pas, comme si c'était la colère de quelqu'un d'autre; et vous êtes bon pour une énorme surprise, elle disparaîtra dans les secondes qui suivent.

Et lorsque la colère disparaît sans une lutte, elle laisse derrière elle un état d'amour, beau et silencieux.

La même énergie qui aurait pu s'engager dans une bataille avec la colère est disponible en vous. La pure énergie est plaisir; je cite William Blake: 'L'énergie est plaisir' juste l'énergie, sans aucun nom, sans aucun adjectif.... Mais vous ne permettez jamais à l'énergie d'être pure. C'est soit de la colère, de la haine, de l'amour, de l'avidité ou du désir. Elle est toujours impliquée dans quelque chose; vous ne lui permettez jamais d'être dans sa pureté.

Chaque fois que quoi que ce soit émerge en vous, c'est une grande chance pour faire l'expérience d'une pure énergie. Observez simplement et l'âne s'en ira. Il peut lever un peu de poussière, mais cette poussière retombe également d'elle-même; vous n'avez pas à la faire retomber, vous attendez simplement. Ne bougez pas de cet état d'attente et d'observation et bientôt vous vous trouverez entouré par une pure énergie qui n'a pas été utilisée dans une bataille, pour de la répression ou pour de la colère.

Et l'énergie est certainement délectation. Une fois que vous connaissez le secret de la jouissance, vous apprécierez chaque émotion et chaque émotion qui surgit en vous est une immense occasion. Observez simplement et donnez à votre être une douche de jouissance. Lentement, lentement toutes ces émotions disparaîtront; elles ne viendront désormais plus; elles ne viennent pas sans être invitées. Le fait d'être vigilant, d'être alerte, le fait d'être conscient ou la conscience de soi, sont tous des noms différents pour le même phénomène: 'être témoin'.
C'est le mot clef.

Osho, Extrait de: The Invitation, #4