Quantcast

OSHO Times Emotional Ecology La Peur du Changement

La Peur du Changement

Je me sens seul, ce qui est bien, mais je suis confus. Je ne sais pas ce qui se passe. Les choses changent tellement à l'intérieur de moi que parfois je me sens effrayé, parfois il y a un sentiment de flottement.

C'est normal. Toutes les fois où vous vous sentez effrayé, détendez simplement. Acceptez le fait que la peur soit là, mais ne faites rien à son sujet. Négligez-la, ne lui prêtez aucune attention. Observez le corps. Il ne devrait y avoir aucune tension en lui. Si la tension n'existe pas dans le corps, la peur disparaît automatiquement. La peur provoque un certain état de tension dans le corps, pour s'enraciner en lui. Si le corps est détendu, la peur disparaîtra automatiquement. Une personne détendue ne peut pas être effrayée. Vous ne pouvez pas effrayer une personne détendue. Même si la peur arrive, elle viendra comme une vague... elle ne pourra pas s'enraciner.

La peur va et vient comme les vagues et vous restez non-affecté par elle, c'est beau. Lorsque la peur s'enracine en vous et commence à croître, alors ce devient une croissance, une croissance cancéreuse, elle estropie alors votre organisme intérieur.

Ainsi toutes les fois où vous vous sentez effrayé, l'une des choses à observer est que le corps ne devrait pas être tendu. Couchez-vous sur le sol et détendez-vous. La relaxation est l'antidote de la peur. Et la peur viendra et disparaîtra, vous observez simplement.

Cette observation ne devrait pas être intéressée, mais indifférente. L'on accepte simplement que c'est ok. Le jour est chaud, que pouvez-vous faire ? Le corps transpire... l'on doit passer par-là. La soirée s'approche et une brise fraîche soufflera... ainsi, observez- simplement et soyez détendu.

Une fois que vous avez acquit cette aptitude et vous l'aurez bientôt; que si vous êtes détendu la peur ne peut pas s'attacher à vous, qu'elle va et vient et vous laisse vous sans peur, alors vous avez la clef. Et la peur viendra, elle viendra parce que plus nous changeons, plus la peur vient.

Tout changement crée de la peur, parce que chaque changement vous met dans le non familier, dans un monde étrange. Si rien ne change et tout reste statique, vous n'aurez jamais aucune sorte de crainte. Cela veut dire, si tout est mort, vous n'aurez pas peur.

Par exemple, vous êtes assis et il y a un rocher de forme allongée non loin. Il n'y a aucun problème, vous regarderez le rocher et tout sera bien. Soudain le rocher commence à marcher, vous devenez effrayé. Le Vivant ! Le mouvement crée la peur et si tout reste sans mouvement, il n'y a aucune peur.

C'est pourquoi les gens, inquiets d'entrer dans des situations effrayantes, s'arrangent une vie sans changement. Tout reste identique et la personne suit une routine morte, complètement inconsciente que la vie est un flux. Elle reste sur une île de sa propre fabrication sur laquelle rien ne change. La même pièce, les mêmes photographies, les mêmes meubles, la même maison, les mêmes habitudes, les mêmes charentaises, tout reste le même. La même marque des cigarettes, même une marque différente elle n'aimera pas. Dans cet 'identique,' l'on se sent à l'aise.

Les gens vivent pratiquement dans leurs tombes. Ce que vous appelez une vie commode et confortable n'est rien d'autre qu'une tombe subtile. Ainsi lorsque vous commencez à changer, lorsque vous commencez le voyage vers les espaces intérieurs, lorsque vous devenez un astronaute de l'espace intérieur et que tout change tellement rapidement, chaque moment tremble de peur. L'on doit ainsi faire face à de plus en plus de peur, laissez-la être là. Vous commencerez à tellement apprécier de plus en plus les changements que vous serez prêt, quel qu'en soit le coût.

Le changement vous donnera de la vitalité... plus de 'vivant', de zeste, d'énergie. Alors vous ne serez pas comme une mare.. fermée de partout, ne se déplaçant pas. Vous deviendrez comme un fleuve coulant vers l'inconnu et vers l'océan où le fleuve se perd.

Osho, Extrait de: Be Realistic: Plan for a Miracle