Quantcast

OSHO Times Emotional Ecology Voler Nécessite Deux Ailes

Voler Nécessite Deux Ailes

Les professionnels comme moi, faisons trop usage de notre intelligence, tellement que nous avons tendance à voir le monde seulement à travers l'intellect, niant ainsi tous les autres moyens de le voir. Cela a tendance à rendre la vie ennuyeuse, morne et la prive de son lustre.

Le problème réel n'est pas l'utilisation de trop d'intelligence, mais la non utilisation des émotions. L'émotion est complètement négligée dans notre civilisation, l'équilibre est donc perdu et une personnalité tordue se développe. Si l'émotion est également utilisée, alors il n'y a aucun déséquilibre. Un équilibre d'émotion et d'intellect doit être maintenu dans une proportion appropriée; autrement la personnalité toute entière devient malade. C'est comme si l'on utilisait seulement une jambe. Vous pouvez continuer à l'utiliser, mais vous n'arrivez nulle part; vous vous fatiguez simplement. L'autre jambe doit être utilisée.

L'émotion et l'intellect sont comme deux ailes, lorsque nous utilisons seulement une aile le résultat sera la frustration. Alors le bonheur qui naît de l'utilisation des deux ailes simultanément, dans l'équilibre et l'harmonie, n'est jamais atteint.

N'ayez pas peur d'utiliser trop l'intellect, c'est seulement lorsque l'intelligence est utilisée que vous touchez les profondeurs; alors seulement votre potentiel est stimulé. Le travail intellectuel ne signifie pas que votre intelligence est utilisée. Le travail purement intellectuel est simplement superficiel; aucune profondeur n'est atteinte, rien n'est mis au défit. Cela provoque l'ennui, cela crée un travail qui est sans plaisir. Le plaisir vient toujours lorsque votre individualité est défiée, que vous devez faire vos preuves et répondre au défi. Lorsqu'elles sont défiées, intelligence et émotion créent toutes les deux leur propre bonheur.
Une personne est schizophrène si seule une partie de sa personnalité travaille et l'autre est morte. Alors même la partie qui travaille ne travaillera pas vraiment bien parce qu'elle sera surmenée. La personnalité est une totalité, elle n'a aucune division du tout. En réalité, la personnalité toute entière est une énergie gracieuse.

Lorsque l'énergie est utilisée d'une façon logique elle devient l'intelligence et lorsqu'elle n'est pas utilisé logiquement mais en faisant appel aux sentiments, elle devient le coeur. Ce sont deux choses séparées, c'est la même énergie coulant par deux canaux différents.

Lorsqu'il n'y a pas le coeur, mais seulement l'intellect, vous ne pouvez jamais vous détendre. La détente signifie que maintenant la même énergie en vous travaille dans un canal différent. La détente ne signifie jamais que le travail n'est fini, elle signifie travailler selon une autre dimension. Alors la dimension que l'on surmène se détend.
Une personne qui poursuit continuellement une recherche intellectuelle, ne se détend jamais, elle ne détourne pas son énergie vers une autre dimension, son mental continue donc à travailler dans une seule une direction, inutilement, cela crée l'ennui. Des pensées et encore plus de pensées vont et viennent; l'énergie est dispersée, gaspillée. Vous ne pouvez pas l'apprécier, au contraire, vous serez déçu et dégoûté avec ce fardeau inutile. Mais le mental ou l'intellect, n'est pas en faute, parce qu'une dimension alternative n'a pas été fournie, parce qu'il n'y a aucune autre porte ouverte à cela, l'énergie continue à tourner en rond à l'intérieur de vous.
L'énergie ne peut jamais être stagnante. L'énergie signifie ce qui n'est pas stagnant, ce qui coule toujours. La détente ne signifie pas une énergie stagnante ou endormie; scientifiquement, la détente signifie que maintenant l'énergie coule par un autre canal, une autre dimension, elle est entrée dans une autre pièce.

Mais bien que la pièce puisse être différente, si elle n'est pas l'exacte opposée de la pièce dans laquelle vous étiez dans auparavant, le mental ne se détendra pas. Par exemple, si vous travaillez sur un problème scientifique, alors vous pouvez vous détendre en lisant un roman. Le travail est différent, avoir à faire avec un problème scientifique, c'est être actif, un mode très masculin, tandis que lire un roman c'est être passif, ce qui est un mode absolument féminin. Bien que vous utilisiez le même mental vous serez détendu, parce que c'est le pôle opposé du mental qui est utilisé. Vous ne résolvez rien, vous n'êtes pas actif, vous êtes simplement réceptif, vous recevez quelque chose. La dimension est la même sauf que l'émotion, le pôle opposé, est amené à être utilisé.
De la même manière, lorsque nous aimons, l'intellect n'entre pas en jeu du tout, c'est tout le contraire qui arrive, la partie irrationnelle de votre personnalité entre en action. L'intelligence doit être équilibrée par l'amour et l'amour doit être équilibré par l'intelligence. D'ordinaire cet équilibre n'est trouvé nul part.
Si quelqu'un est amoureux et commence à négliger toutes les recherches intellectuelles, cela aussi créera l'ennui. Même l'amour devient une tension si c'est une affaire 'vingt quatre heure sur vingt quatre'. Une fois que le défi est perdu, le plaisir aussi sera perdu, le jeu sera perdu et cela deviendra simplement du travail. La même chose arrive à un intellectuel qui néglige le côté émotionnel de son être.

Ces deux parties, ces deux pôles, doivent être en équilibre, alors seulement naît un être humain intégré et individualisé.

Osho, Extrait de: The Great Challenge