Quantcast

OSHO Times Emotional Ecology Vivre avec le Mystérieux

Vivre avec le Mystérieux

Je ne suis jamais apaisé à l'intérieur. Il reste toujours de la colère à l'intérieur de moi que je ne comprends pas encore. Quelque chose me dit d'être calme, de la fermer, mais il n'est difficile d'écouter cette voix à l'intérieur me dire d'être silencieux. J'ai peur de cela.

Simplement ne réprimez plus la colère. Quoi que ce soit qui reste doit être extériorisé, c'est le seul moyen, d'être vraiment calme.
Vous pouvez vous forcer à être tranquille mais cette tranquillité sera tôt ou tard dérangée parce que juste en dessous la colère est bouillonnante et attend son moment, l'occasion. Alors l'on continue à être assis sur un volcan. Tout semble tranquille lorsque le volcan n'entre pas en éruption, n'est pas en activité, mais cela se prépare à l'intérieur. De la colère est sortie, une part est toujours là et la colère qui est sortie était superficielle. Jetez la colère qui demande à sortir est plus profond, c'est pourquoi il est difficile de le comprendre.

Une part de la colère est compréhensible parce qu'elle est reliée aux gens, aux situations. Vous pouvez comprendre pourquoi vous êtes en fâché, le pourquoi est clair. Mais lorsque cette couche, cette couche superficielle de colère est lâchée, alors soudainement vous arrivez à une source de colère qui n'est pas reliée du tout à l'extérieur, qui fait simplement partie de vous. Personne ne vous a insulté, il n'y à en fait aucune excuse à être en colère et alors elle est là. Cela devient très difficile de comprendre parce que vous ne pouvez jeter la responsabilité sur personne. Maintenant c'est quelque chose qui est en vous, cela vous appartient.

L'on nous a enseigné que la colère vient seulement dans certaine situation tendue. Ce n'est pas vrai. Nous sommes nés avec la colère, elle fait partie de nous.

Dans certaines situations elle monte, dans certaines autres situations elle est inactive mais elle est là. Aussi, l'on doit, dans un premier temps jeter la colère qui est connexe et alors l'on arrive à la source plus profonde de colère qui est indépendante de qui que ce soit d'autre, avec laquelle vous êtes nés. Elle n'est pas dirigée contre, d'où la difficulté de comprendre. Mais il n'y a aucun besoin de comprendre. Jetez la simplement, pas sur quelqu'un, mais sur un oreiller, sur le ciel, sur Dieu, sur moi ! La jetez est la seule chose qui importe.

Et parce qu'elle est indépendante, cela est nécessairement absurde. Vous ne savez pas où la jeter, comment la jeter, sur qui la déverser. Si vous la déversez sur quelqu'un vous vous sentirez très coupable, parce que l'autre ne l'a pas mérité du tout. C'est tout le mystère et cela perturbe énormément. Cela se produira avec chaque émotion.

Il y a une partie de l'amour qui est lié à autrui. Puis, si vous allez plus profond, un jour vous viendrez à la source d'amour qui n'est pas adressée.

Elle ne se tourne pas vers qui que ce soit, elle est simplement là, là à l'intérieur. Et la même chose est vrai pour tout ce que vous ressentez. Toute chose a deux côtés. L'un, le non conscient, le côté le plus profond est simplement en vous et le superficiel qui fonctionne à partir de couche plus profonde dans la relation. Les gens qui restent toujours superficiels oublient complètement leur propre trésor intérieur. Lorsque vous jetez dehors la colère intérieure, vous arrivez face à face avec l'amour intérieur, la compassion intérieure. Les déchets doivent être jetés dehors de sorte que vous puissiez atteindre l'or le plus pur en vous.
Aussi, faites-en un devoir, n'essayez pas de comprendre. C'est un des problèmes de base qui se pose à l'occident tout entier, le mental moderne: nous essayons de tout comprendre…

et la vie est fondamentalement un mystère.

Vous pouvez le vivre, mais vous ne pouvez pas le comprendre. Et si vous insistez sur le fait que vous devez le comprendre, alors vous resterez superficiel. L'intellect va seulement en surface, seulement jusqu'a une certaine limite, alors il ne peut aller plus profond. La profondeur n'est pas la dimension de l'intellect, la longueur est la dimension de l'intellect. Aussi, si vous voulez connaître des détails, l'intellect peut vous en donner encore , encore et encore, mais il ne peut pas ne se déplacer en profondeur, il ne peut approfondir aucun fait dans la dimension de la profondeur, verticalement. Aussi oubliez-le. Il n'y a aucun besoin de comprendre.

La colère est là, cela suffit de le savoir. Et elle doit être jetée dehors, parce que si la colère demeure en vous, vous ne vous sentirez jamais calme et tranquille, elle continuera de brûler comme un feu à l'intérieur. Elle continuera à trouver à des excuses à l'extérieur, et si vous ne la jetez pas sans aucun motif, vous la jetterez avec un certain motif et alors la difficulté se complique. Vous la jetez sur l'épouse, les enfants, l'ami, quelqu'un. Alors vous créez plus de complexités pour vous-même parce que vous avez manqué l'important. Ainsi c'est un bon discernement; utilisez-le maintenant.

Osho, Extrait de: Above All, Don’t Wobble