Quantcast

OSHO Times Emotional Ecology Sur une Montagne Russe Émotionnelle

Sur une Montagne Russe Émotionnelle

J'ai toujours l'impression d'être sur des montagnes russes émotionnelles. Comment en descendre ? J'ai essayé d'observer mes émotions mais aussitôt que l'une s'en est allée, la suivante se présente !

Vivez chaque émotion que vous ressentez. C'est vous.

Haïssable, laid, indigne, quoi que ce soit, soyez dans cette réalité là. Donnez tout d'abord aux émotions une chance de venir totalement au conscient. Pour l'instant, du fait de votre effort d'être vigilant, vous les refoulez dans l'inconscient; puis vous êtes impliqué dans votre travail quotidien et là encore, de nouveau, vous les refoulez. Ce n'est pas la bonne méthode pour se débarrasser d'elles.

Laissez-les sortir; vivez-les, souffrez-les. Ce sera difficile et ennuyeux, mais immensément gratifiant une fois que vous les avez vécues, que vous les avez souffert et les avez acceptées; que c'est vous, que vous ne vous êtes pas modelé vous-même de cette façon et vous n'avez de ce fait pas besoin de vous condamner, que c'est ainsi que vous vous êtes trouvé vous-même. Une fois qu'elles sont vécues consciemment, sans répression, vous serez étonné qu'elles disparaissent d'elles même. Leur force sur vous devient moindre; leur emprise sur votre nuque est moins serrée et lorsqu'elles se dissipent, il se peut que le moment où vous pouvez commencer à observer puisse venir.

Une fois que quelque chose entre dans le mental conscient, elle se disperse et lorsque seule son ombre est là, c'est le moment d'en prendre conscience. Pour l'heure, cela créera une schizophrénie; par la suite cela créera l'illumination.

Osho, Extrait de: The Transmission of the Lamp

 

Lorsque la peur vient; que faire ?
Pourquoi devriez-vous demander de faire quoi que ce soit ? Lorsque la peur est là; ayez peur ! Pourquoi créer une dualité ? Lorsque des moments de peur se montrent, soyez dans la peur; tremblez de peur et permettez à la peur de prendre possession de vous. Pourquoi cette question constante; que faire ? En aucune façon, vous ne permettez à la vie de prendre possession de vous ?
Lorsque l'amour prend possession de vous; que faire ? Aimez ! Ne faites rien; permettez à l'amour de prendre possession de vous.

Lorsque la peur vient, tremblez comme une feuille sous un fort vent et ce sera beau.

Lorsqu'elle sera partie, vous vous sentirez si serein et calme, comme lorsque une forte tempête est passée et tout est laissé calme et tranquille après son passage. Pourquoi se battent toujours contre quelque chose ?

La peur vient, c'est naturel, absolument naturel. Penser qu'un homme est sans peur est impossible parce qu'alors il sera mort. Quelqu'un klaxonnera sur la route et l'homme sans peur continuera son chemin, il ne se dérangera pas. Un serpent sera sur le chemin et l'homme sans peur ne s'inquiétera pas, il continuera son chemin. Un homme sans peur sera absolument idiot et stupide.

La peur fait partie de votre intelligence; il n'y a rien de mal à cela.

La peur montre simplement qu'il y a la mort et nous, êtres humains, sommes ici seulement pendant quelques temps; ce tremblement montre que nous n'allons pas être ici de manière permanente, nous ne sommes pas ici éternellement; quelques jours encore et nous seront partis.

En fait, à cause de la peur, l'homme est entré dans une recherche profonde de la religion; autrement il n'y aurait eu aucune raison. Aucun animal n'est religieux parce qu'aucun animal n'est dans la peur.

Aucun animal ne peut être religieux parce qu'aucun animal ne peut être conscient de la mort. L'homme est conscient de mort. À chaque instant la mort est là et vous entoure de partout. À n'importe quel moment vous ne serez plus là; cela vous fait trembler. Pourquoi avoir peur ? Tremblez ! Mais de nouveau l'ego dit: 'moi; avoir peur, jamais ? Non, ce n'est pas pour moi, c'est pour les lâches. Je suis un homme courageux'.

Ce n'est pas pour des lâches; permettez à la peur d'être là. Seule une chose doit être comprise; lorsque vous permettez à la peur d'être là et que vous tremblez, observez, goûtez cela et par cette observation même, vous transcenderez la peur. Vous verrez le corps trembler, vous verrez le mental trembler mais vous commencerez à percevoir un point en vous, un centre profond qui reste non affecté. La tempête se déchaîne mais quelque part, profondément en vous, se trouve un centre qui est non affecté; le centre du cyclone.

Permettez la peur, ne vous battez pas contre elle, observez ce qui se passe, continuez à observer et au fur et à mesure que votre qualité d'observation devient plus en plus pénétrant et intense, le corps tremblera, le mental tremblera, profondément à l'intérieur vous serez l'état de conscience, celui qui est simplement un témoin, qui seulement observe.

Cet état de conscience se tient, non affecté, comme une fleur de lotus sur l'eau. Seulement lorsque vous parvenez à cela, vous atteignez l'état sans peur.
Mais cet état sans peur n'est pas ne pas avoir peur. Cet état sans peur n'est pas de la bravoure. Cet état sans peur est une réalisation que vous êtes deux; une part de vous mourra et une part de vous est éternelle. Cette part qui va mourir va toujours rester dans la peur et pour la part qui ne mourra pas, qui est immortelle, cela ne fait aucun sens d'avoir peur. Une profonde harmonie existe alors.

Vous pouvez utiliser la peur pour la méditation. Utilisez tout ce que vous avez pour la méditation de façon à aller au-delà.

Osho, Extrait de: Tao: The Three Treasures