Quantcast

OSHO Times Emotional Ecology L'Art de Transformer ses Emotions

L'Art de Transformer ses Emotions

C'est une belle méthode, qui vous sera très utile.
Si vous vous sentez par exemple très mécontent, que faire ? Patanjali [l'autorité la plus célèbre en matière de Yoga] dit: 'Réfléchissez à l'opposé: si vous vous sentez mécontent, contemplez le contentement: Qu'est-ce que le contentement ?'

Installez un équilibre. Si votre mental est en colère, introduisez la compassion. Pensez à la compassion et, immédiatement, l'énergie change parce que l'opposé est la même énergie. Une fois introduite, elle s'absorbe. La colère est là; contemplez la compassion.

Faites ceci: Ayez une statue du Bouddha parce que cette statue est le geste de compassion. Chaque fois que vous êtes en colère, entrez dans votre chambre, regardez le Bouddha, asseyez-vous comme le Bouddha et ressentez la compassion. Soudain vous verrez une transformation se produire; la colère change, l'excitation s'en va ... une compassion monte en vous et ce n'est pas une énergie différente; c'est la même - la même énergie de colère qui change de qualité, progressant plus haut. Essayez cela.

Ce n'est pas de la répression, dites-le vous bien. Les gens me demandent: 'Est-ce que Patanjali conseille de réprimer ? Lorsque je suis en colère, si je pense alors à la compassion, est-ce que ce ne sera pas une répression ?' Non. C'est une sublimation; ce n'est pas une répression. Si vous êtes en colère et que vous supprimez la colère sans penser à la compassion, alors oui, c'est une répression. Vous continuez à repousser la colère vers le bas et vous souriez et agissez comme si vous n'étiez pas fâché alors que la colère mijote, bout et est prête à éclater. C'est de la répression. Non, nous ne réprimons rien et nous ne fabriquons pas un sourire artificiel ni quoi que ce soit; nous changeons simplement la polarité intérieure.

L'opposé est le pôle. Lorsque vous vous sentez plein de haine, pensez à l'amour. Lorsque vous sentez le désir, pensez à un état sans désir et au silence qui y entre. Quoi que ce soit dont il s'agisse, introduisez l'opposé et regardez ce qui se passe en vous. Une fois que vous en connaissez l'art, vous en êtes devenu le maître. Maintenant, vous avez la clef; à n'importe quel moment la colère peut être changée en compassion, à n'importe quel moment la haine peut être métamorphosée en amour, à n'importe quel moment la tristesse peut devenir une extase. La souffrance peut aussi devenir le bonheur, parce que la souffrance a la même énergie que le bonheur; l'énergie n'est pas différente, vous devez simplement savoir comment la canaliser.

Il n'y a aucune répression, parce que toute l'énergie de la colère devient de la compassion; il n'a plus d'énergie à réprimer. En fait, vous l'avez exprimée en compassion.

Il y a deux voies d'expression. En Occident, maintenant, la catharsis est devenue très importante, les ateliers relationnels et la thérapie primale croient en la catharsis. Ma propre Méditation Dynamique est une méthode de catharsis, parce que les gens ont perdu la clef pour sublimer leurs émotions. Patanjali ne parle pas de catharsis du tout. Pourquoi n'en parle-t-il pas ? Les gens connaissaient alors la clef, l'art, ils savaient comment sublimer. Vous l'avez oublié, je dois donc vous apprendre la catharsis.

La colère est là; elle peut être transformée en compassion, mais vous n'avez aucune idée de comment le faire et ce n'est pas un art qui peut être enseigné; c'est une tour de main à piger. Vous devez la pratiquer et l'apprendre en la pratiquant; il n'y a pas d'autre moyen. C'est comme la natation, vous devez nager et vous tromper et parfois risquer le danger. Parfois vous vous sentirez perdu; votre vie est perdue, vous vous noyez. Vous devez passer par tous cela et ensuite le tour de main vous vient, alors vous savez ce que c'est. La natation est une chose si simple.

L'avez-vous remarqué ? Il y a certaines choses que vous pouvez apprendre mais vous ne pouvez plus oublier; la natation en est une. Ou aller à bicyclette. Vous pouvez l'apprendre mais vous ne pouvez plus l'oublier. Tout le reste vous pouvez l'apprendre et l'oublier. À l'école vous avez appris mille et une choses; mais à présent vous avez pratiquement tout oublié; le système scolaire semble un tel gaspillage. Les jeunes apprennent et ensuite personne ne se souvient, juste pour les examens ... et puis c'est fini, on oublie tout. Mais la natation, vous n'oublierez pas. Même si vous n'avez pas nagé dans une rivière depuis cinquante ans et quelqu'un vous jette tout à coup dedans, vous nagerez de nouveau aussi bien que jadis; vous n'aurez aucun moment d'hésitation sur comment vous y prendre. Pourquoi cela ? Parce que c'est un tour de main, il ne peut pas être oublié. Ce n'est pas une étude; ce n'est pas vraiment un art. Et l'étude, l'art, cela peut s'oublier, mais un tour de main ?

Un tour de main est quelque chose qui va si profondément dans votre être que cela fait partie de vous. La sublimation est un tour de main.

Patanjali ne parle jamais de la catharsis; je dois en parler à cause de vous. Mais une fois que vous comprenez et que vous pouvez sublimer, alors il n'y a plus besoin de la catharsis parce que la catharsis est, en un sens, un gaspillage d'énergie. Mais, malheureusement, rien ne peut être fait dans l'immédiat. Et vous avez tous été réprimés pendant tant de siècles que la sublimation ressemble à de la répression et que la catharsis semble être la seule voie. D'abord vous devez être soulagé; vous devenez un peu plus léger, déchargé et ensuite l'on peut vous apprendre l'art de la sublimation.

La sublimation utilise l'énergie d'une façon plus subtile, la même énergie est utilisée avec une qualité différente. Mais vous pouvez l'essayer. Beaucoup d'entre vous ont pratiqué la Méditation Dynamique pendant longtemps. Vous pouvez essayer ceci: la prochaine fois où la colère sera là, ou bien la tristesse, restez simplement assis silencieusement et permettez à la tristesse de se mouvoir vers le bonheur; aidez-la simplement un peu à se déplacer. N'en faites pas trop et ne soyez pas pressé, parce que la tristesse sera d'abord peu disposée à aller vers le bonheur. Pendant des siècles, pendant de nombreuses vies, vous ne lui avez pas permis de se déplacer sur cette voie, elle sera peu encline à y entrer.

C'est comme un cheval que vous forcez vers un nouveau chemin sur lequel il n'est jamais allé, il sera peu enclin à y entrer, il essaiera d'aller sur l'ancien chemin, l'ancienne ornière. Mais persuadez-le peu à peu, séduisez-le. Dites alors à la tristesse, 'N'aie pas peur, c'est vraiment cool ! Viens par là. Tu peux devenir du bonheur et il n'y a rien de mal à cela et rien d'impossible.'

Persuadez-la simplement, parlez à votre tristesse et un jour vous constaterez que la tristesse s'est déplacée sur un nouveau chemin, elle est devenue du bonheur.

Osho, Extrait de: Yoga: The Alpha and Omega