Quantcast

OSHO Times Emotional Ecology Qu'est-ce que l'attachement à la misère?

Qu'est-ce que l'attachement à la misère?

Il y a des raisons à votre attachement à la misère. Examinez simplement votre misère, observez et vous serez à même de trouver quelles en sont les raisons. Regardez ensuite ces moments où vous vous permettez de temps à autre la joie d'être dans la joie et remarquez alors quelles différences sont là. Ce seront là quelques petites choses...

 

Lorsque vous êtes malheureux vous êtes un conformiste.

 

La société aime cela, les gens vous respectent, vous avez une grande respectabilité, vous pouvez même devenir un saint, c'est pourquoi vos saints sont tous misérables. La misère est écrite en grand sur leurs visages, dans leurs yeux. Parce qu'ils sont misérables, ils sont contre toute joie. Ils condamnent toute joie comme étant de l'hédonisme, ils condamnent chaque possibilité de joie comme un péché. Ils sont misérables et ils voudraient voir le monde entier misérable. En fait seulement dans un monde misérable peuvent-ils être envisagés comme des saints. Dans un monde heureux ils devraient être hospitalisés, traités mentalement. Ils sont pathologiques.

 

Examinez votre misère et vous constaterez que des certaines choses fondamentales sont là. La première, cela vous apporte le respect. Les gens se montrent plus amicaux vers vous, plus compatissants. Vous aurez plus d'amis si vous êtes malheureux.

 

C'est un monde très étrange, quelque chose est fondamentalement faux avec cela. Il ne devrait pas en être ainsi, la personne heureuse devrait avoir plus d'amis. Mais devenez heureux et les gens deviennent jaloux de vous, ils ne sont plus amicaux. Ils se sentent trompés, vous avez quelque chose qui ne leur est pas disponible. Pourquoi êtes-vous heureux ? Nous avons donc appris au cours des siècles un mécanisme subtil: réprimer le bonheur et exprimer la misère. C'est devenu notre seconde nature.
Mes sannyasins doivent laisser tomber tout ce mécanisme. Vous devez apprendre comment être heureux, vous devez apprendre à respecter les gens heureux, vous devez apprendre à prêter plus d'attention aux gens heureux. Souvenez-vous de cela. C'est un grand service envers l'humanité.

 

Ne sympathisez pas trop avec les gens qui sont malheureux.

 

Si quelqu'un est malheureux, aidez-le, mais ne sympathiser pas. Ne lui donnez pas l'idée que la misère est quelque chose qui en vaille la peine. Faites lui savoir parfaitement que vous l'aidez, mais que: 'ce n'est pas par respect, c'est simplement parce qu'il est malheureux.' Et vous ne faites rien d'autre que d'essayer de sortir l'homme de sa misère, parce que la misère est laide. Laissez la personne ressentir que la misère est laide, qu'être malheureux n'est pas quelque chose de vertueux, 'qu'il ne rend pas un grand service à l'humanité'.

 

Les Mystiques Orientaux ont dit que le divin a trois qualités: Sat, Vérité, Chit, Vigilance, Conscience. Et, en dernier lieu, le sommet le plus élevé: Anand, Béatitude. Partout où la béatitude est, le divin est.

 

 

Chaque fois que vous voyez une personne pleine de béatitude, respectez la, elle est sainte. Et partout où vous ressentez une réunion faite de béatitude, festive, penser-y comme à un endroit sacré.
Nous devons apprendre une langue totalement nouvelle, alors seulement cette vieille humanité pourrie peut être changée. Nous devons apprendre la langue de la santé, de l'intégrité, du bonheur. Cela va être difficile parce que nos investissements sont grands.
C'est pourquoi il est si difficile d'être heureux et si facile d'être malheureux.
 

La semaine prochaine: Troisième Partie: L'Intelligence: le Saboteur du Status Quo
 

Osho, Extrait de: The Book of Wisdom