Quantcast

OSHO Times The Other: Myself L'inhumanité de l'Homme -

L'inhumanité de l'Homme -

Pourquoi les gens se traitent-ils les uns les autres comme ils le font ? Est-ce un conditionnement ou est-ce là quelque chose d'inhérent chez l'homme qui le fait s'écarter volontairement ?

C'est les deux.
En premier lieu il y a quelque chose en l'homme qui le mène à s'égarer et deuxièmement, il y a des gens dont l'intérêt est de conduire les êtres humains à s'égarer. Ces deux créent ensemble un être humain faux. Son coeur aspire à l'amour, mais son mental conditionné l'empêche d'aimer.
C'est le problème. L'enfant est né avec un coeur qui aspire à l'amour, mais il est également né avec un cerveau qui peut être conditionné.

La société doit le conditionner contre le coeur, parce que le coeur sera toujours en rébellion contre la société, il suivra toujours son propre chemin, il ne peut pas être transformé en un soldat, il peut devenir un poète, il peut devenir un chanteur, il peut devenir un danseur, mais il ne peut pas devenir un soldat.

Il peut souffrir pour son individualité, il peut mourir pour son individualité et sa liberté, mais il ne peut pas être asservi. C'est le fait du coeur.

Mais le mental... l'enfant arrive avec un cerveau vide, un simple mécanisme que vous pouvez arranger de la façon dont vous le voulez. Il apprendra la langue que vous lui enseignez, il apprendra la religion que vous lui enseignez, il apprendra la moralité que vous lui enseignez. C'est simplement un ordinateur; vous l'alimenter simplement avec de l'information et chaque société prend soin de rendre le mental de plus en plus fort de sorte que s'il y a un conflit quelconque entre le coeur et le mental, le mental gagnera. Mais chaque victoire du mental sur le coeur est une misère. C'est une victoire des autres sur votre nature, sur votre être, sur vous et ils ont cultivé votre mental aux fins de servir leur cause.

Ainsi le mental vide, c'est cerveau; vous pouvez y mettre n'importe quoi et avec vingt-cinq ans d'éducation vous pouvez le rendre si fort que vous en oubliez votre cœur, vous resterez toujours malheureux. La misère est que votre coeur peut seulement vous donner de la joie, peut seulement vous donner du bonheur, peut seulement vous faire danser.

Le mental peut faire de l'arithmétique, mais il ne peut pas chanter une chanson, ce ne sont simplement pas les capacités du mental. Ainsi vous êtes déchiré entre votre nature, qui est votre coeur et la société qui est dans votre tête et certainement vous êtes né, tout le monde naît avec ces deux centres. Là est la difficulté.

Et un centre est vide; dans une société meilleure il sera utilisé en accord avec le coeur, pour servir le cœur, ce sera alors une belle vie, pleine des réjouissances. Mais jusqu'ici nous avons vécu dans une société laide, avec des idées putréfiées. Ils ont utilisé le mental et cette vulnérabilité est là: le mental peut être utilisé.

Les communistes l'utilisent d'une façon, les fascistes l'ont utilisé en Allemagne d'une façon, toutes les autres religions l'utilisent de différentes façons. Mais cette vulnérabilité est là en chaque individu, vous avez un mental que vous apportez vide. C'est en fait une bénédiction de l'existence, mais abusée, exploitée. Il vous est donné vide de sorte que vous puissiez en faire un parfait serviteur de votre coeur, de vos aspirations, de votre potentiel. Rien n'est mauvais en lui. Mais les intérêts particuliers, partout dans le monde, ont trouvé là une belle occasion pour eux, d'utiliser le mental contre le coeur. Ainsi vous restez malheureux et ils peuvent vous exploiter de quelques façons qu'ils le souhaitent. C'est pourquoi le monde entier est malheureux.

Tout le monde veut être aimé, tout le monde veut aimer; mais le mental est une telle barrière qu'il ne vous permet ni d'aimer, ni ne vous permet d'être aimé. Dans les deux cas le mental vient en barrage et commence à distordre tout.

Même si par chance vous rencontrez une personne pour laquelle vous ressentez de l'amour et que cette personne ressent de l'amour pour vous, vos mental ne vont pas s'entendre; ils ont été éduqués par différents systèmes, différentes religions, différentes sociétés.

C'est le droit de tout le monde d'être heureux, mais malheureusement la société, les gens avec qui nous avons vécu, ceux qui nous ont introduit dans le monde, n'ont jamais pensé à cela. Ils ont simplement reproduit les êtres humains comme les animaux; pire encore, parce qu'au moins les animaux ne sont pas conditionnés. Ce processus de conditionnement devrait être complètement changé. Le mental devrait être formé pour être le serviteur du cœur, la logique devrait servir l'amour. Alors la vie peut devenir un festival de lumières.

Osho, Extrait de: Beyond Psychology, Talk #43