Quantcast

OSHO Times The Other Myself Votre Principale Caractéristique

Ne pensez à rien qui concerne les autres.
Et c'est ce à quoi vous continuez à penser. Quatre-vingt-dix-neuf pour cent des choses que vous pensez concerne les autres. Laissez cela tomber, laissez cela tomber immédiatement !

Votre vie est courte et votre vie s'échappe d'entre vos mains. À chaque instant vous êtes moins, chaque jour vous est moins et chaque jour vous êtes moins vivant et plus mort ! Chaque anniversaire est un jour de mort, une année de plus a filé d'entre vos mains. Soyez un peu plus intelligente.

Ne pensez à rien qui concerne les autres. Formez-vous tout d'abord contre la profanation qui est la plus grande.

Gurdjieff avait l'habitude de dire à ses disciples: 'La première chose, la toute première chose, découvrez tout d'abord quelle est votre caractéristique principale, votre plus grande destruction, la caractéristique centrale de votre inconscience'. Elle est différente pour chacun. Quelqu'un est obsédé par le sexe. Dans un pays comme l'Inde, où depuis des siècles la sexualité a été réprimée, c'est presque devenu une caractéristique universelle; tout le monde est obsédé par le sexe. Une personne est obsédée par la colère, une autre est obsédée par l'avidité. Vous devez observer quelle est votre obsession de base.

Aussi, découvrez d'abord la caractéristique principale sur laquelle tout l'édifice de votre ego repose et soyez-en ensuite constamment conscient, parce qu'elle ne peut exister que si vous êtes inconscient. Elle est automatiquement brûlée dans le feu de la conscience.

Et rappelez-vous, rappelez-vous toujours que vous ne devez pas cultiver l'opposé. Autrement, la chose suivante se passe, une personne prend conscience que: 'Mon obsession est la colère, que dois-je alors faire ?' Immédiatement vient: 'Je devrais cultiver la compassion'. Ou encore: 'Mon obsession est le sexe, que dois-je alors faire ?' Immédiatement vient: 'Je devrais pratiquer brahmacharya, le célibat'.

Les gens vont d'un extrême à l'autre. Ce n'est pas la voie de la transformation. C'est le même pendule, se déplaçant de gauche à droite, de droite à gauche et c'est ainsi que votre vie s'est déroulée pendant des siècles, c'est le même pendule.
Le pendule doit être arrêté au milieu, c'est le miracle de la conscience de soi.

Soyez simplement conscient que: 'c'est mon principal piège, c'est l'endroit où je trébuche à maintes reprises, c'est la racine de mon inconscience'.

N'essayez pas de cultiver l'opposé, mais verser-y toute votre vigilance. Créez un vaste feu de conscience de soi et le piège sera brûlé. Ensuite le pendule s'arrête au milieu. Et avec l'arrêt du pendule, le temps s'arrête. Vous entrez soudain dans le monde du non temps, de l'intemporel, dans l'immortalité, dans l'éternité.

Osho, Extrait de: The Book of Wisdom, Chapitre 9