Quantcast

Featured Books Life Love Laughter Une attitude devant la vieDeuxième partie

Une attitude devant la vieDeuxième partie

... Bouddha dit : la naissance est souffrance, la jeunesse est souffrance, la vieillesse est souffrance, la mort est souffrance - toute la vie n'est rien d'autre qu'une interminable tragédie. Si vous vous appuyez sur des attitudes, vous constaterez que Bouddha a parfaitement raison; vous en serez la preuve vivante.

Mais je veux vous dire que la vie n'est pas souffrance, et je ne suis pas du tout d'accord avec Bouddha, La vie devient souffrance, mais cela, c'est votre œuvre, autrement, la vie est joie éternelle. Mais pour connaître cette joie éternelle, vous devez vous présenter le cœur ouvert, les mains ouvertes.

N'abordez pas la vie les poings fermés, les mains serrées. Ouvrez-les, allez vers la vie avec une innocence infinie. Les attitudes sont trompeuses : vous avez déjà décidé sans avoir goûté, sans avoir expérimenté, sans avoir vécu. Vous êtes déjà arrivé à certaines conclusions et, bien sûr, si elles existent en vous a priori, vous verrez vos conclusions confirmées par la vie. Ce n'est pas que la vie les confirmera, mais votre mental s'efforcera de trouver des moyens, des façons, des arguments, des données pour les appuyer.

Je vous enseigne à vivre sans aucune attitude. C'est l'un des principes de base de mon expérience : Si vous voulez vraiment connaître ce qui est, alors abandonnez toute philosophie, toute expérience en 'isme'. Allez les mains ouvertes, complètement nu sous le soleil, voir ce que c'est.

Autrefois, on admettait que nos sens étaient des portes, que la réalité passait par nos sens pour rejoindre notre être le plus profond. Aujourd'hui, les recherches les plus récentes démontrent quelque chose de différent : nos sens ne sont pas que des portes, ce sont également des gardes. Deux pour cent seulement de l'information sont autorisés à passer, quatre-vingt-dix-huit pour cent sont exclus. Tout ce qui va à l'encontre de votre conception de la vie se voit interdire l'accès et seulement deux pour cent pénètrent à l'intérieur.

Or, vivre à deux pour cent équivaut à ne pas vivre du tout. Lorsqu'il est possible de vivre à cent pour cent, pourquoi se contenter de vivre à deux pour cent ?

Vous vous demandez :
Est-il important d'avoir une certaine attitude devant la vie ?

Non seulement cela n'est pas important, mais il est même dangereux d'adopter une attitude quelconque devant la vie. Pourquoi ne pas laisser la vie danser, chanter, sans en attendre rien ? Pourquoi sommes-nous incapables de vivre sans attentes ? Pourquoi sommes-nous incapables de voir ce qui existe en elle, C'est-à-dire sa pureté ? Pourquoi devrions-nous nous imposer à la vie ? Il n'y aura pas de perdant; mais si vous vous imposez à la vie, le seul perdant, ce sera vous.

Il est préférable de ne pas étiqueter la vie, de ne pas la structurer, de la laisser grande ouverte; il vaut mieux ne pas la classer par catégories en lui collant des étiquettes. Votre expérience des choses embellira; votre expérience des choses sera plus cosmique, parce que les choses ne sont pas véritablement séparées. L'existence constitue un tout orgasmique; c'est une unité organique. Le plus petit brin d'herbe, la feuille la plus menue d'un arbre rabougri ont autant d'importance qu'une étoile géante.

La plus petite chose est aussi la plus grande, puisqu'elle est unité; elle est tout le spectre. Dès que vous commencez à diviser, vous commencez à créer des lignes arbitraires, des définitions; c'est ainsi que l'on passe sans cesse à côté de la vie et de son mystère.

Nous adoptons tous des attitudes; c'est là qu'est notre souffrance. Nous envisageons tous les choses d'un certain point de vue, donc notre vie s'appauvrit, parce que tout aspect sera tout au plus unidimensionnel, alors que la vie est multidimensionnelle. Vous devez être plus limpide, plus fluide, vous devez mieux vous mêler et vous fondre; vous ne devez pas être un observateur. Il n'y a rien à résoudre ! Ne regardez pas la vie comme un problème, c'est un mystère d'une incroyable beauté. Buvez la vie - c'est du vin pur ! Enivrez-vous d'elle !
 

Osho, extrait de : The Goose is out