Quantcast

Featured Books Life Love Laughter La vie est une toile blanche Première partie

La vie est une toile blanche Première partie

Osho,
Mais après tout, la vie n'est-elle pas souffrance ?

Cela dépend de vous. La vie en soi est une toile blanche; elle devient ce que vous y peignez. Vous pouvez y peindre la souffrance comme vous pouvez y peindre la félicité.

Cette liberté est votre gloire.

Vous pouvez utiliser cette liberté de telle sorte que votre vie entière devienne un enfer ou une bénédiction, une joie, une chose belle et céleste. Tout cela dépend de vous ; l'homme a toute latitude. C'est pourquoi il y a tant de douleur, parce que les gens sont insensés et ne savent pas quoi peindre sur la toile.

Cela vous appartient : c'est la gloire de l'homme. C'est l'un des plus beaux cadeaux que Dieu vous ait fait. Aucun autre animal n'a reçu la liberté - ceux-ci reçoivent un programme fixé d'avance. Tous les animaux sont programmés, sauf l'homme. Un chien est tenu d'être un chien, pour toujours; il n'y a aucune autre possibilité, il n'a aucune liberté. Il est programmé, il est intégré. Le schéma directeur est là et il le suivra, tout simplement : il sera un chien. Il n'a pas le choix et ne peut faire autrement. C'est une entité totalement définie.

Tout est programmé, excepté l'homme. La rose doit être une rose, le lotus, un lotus; l'oiseau aura des ailes, un autre animal marchera à quatre pattes.
L'homme est totalement libre. C'est la beauté, la gloire de l'homme.

La liberté, c'est le cadeau infini de Dieu. Vous n'êtes pas programmé, vous n'avez pas de plan directeur. Vous devez vous créer vous-même, vous devez être autocréateur. Donc, tout dépend de vous. Vous pouvez devenir un Bouddha, un Bahaudin ou un Adolf Hitler, un Benito Mussolini. Vous pouvez devenir un meurtrier ou un méditant.

Vous pouvez vous permettre de devenir une conscience en plein épanouissement ou un robot. Mais n'oubliez pas, vous êtes responsable; vous seul et personne d'autre.

L'optimiste est un homme qui ouvre sa fenêtre chaque matin et dit :'Bonjour, mon Dieu !' Le pessimiste est celui qui regarde par la fenêtre et dit : 'Mon Dieu.' déjà le jour ?' Cela dépend de vous. Il s'agit du même jour, peut-être de la même fenêtre; le pessimiste et l'optimiste se trouvent peut-être dans la même pièce, mais il y a une différence entre dire 'Bonjour, mon Dieu !' et 'Mon Dieu... déjà le jour ?'

 

Osho, extrait de : The Secret