Quantcast

Featured Books Life Love Laughter Le ciment de l'amourPremière partie

Le ciment de l'amourPremière partie

Un homme s'affairait à cimenter une allée. Aussitôt qu'il peut le dos tourné, un groupe d'enfants arrivèrent en courant et laissèrent des traces de pas sur toute la surface qui était en train de durcir. Un voisin qui l'entendit jurer lui fit alors ce reproche : 'Je croyais que vous aimiez les enfants, Georges.'
'Oui, bien sûr, répondit-il, mais mon amour n'est pas en béton...'

Il est très facile d'aimer les gens dans l'abstrait, et c'est dans la pratique que surgissent les vraies difficultés. Rappelez-vous que si vous n'aimez pas les êtres humains - les êtres humains réels, en chair et en os - votre amour pour les fleurs, pour les oiseaux n'est rien d'autre que paroles creuses, hypocrisie.

Ce n'est que lorsque vous serez capable d'aimer les êtres humains que vous atteindrez ce niveau de conscience où vous pouvez aimer les oiseaux, les fleuves et les montagnes; mais cette étape ne vient que plus tard. Si vous êtes incapable de comprendre une réalité qui vous est si proche, comment pourriez-vous percer une réalité plus éloignée ?

Comment pourriez-vous communier avec une pierre puisque vous n'avez pas de langage commun ? Ou vous devez devenir pierre, ou la pierre doit devenir être humain. Sinon, la distance entre vous est trop vaste, infranchissable... Franchissez-la d'abord avec les gens.

Je sais qu'il est possible d'aimer un arbre, mais seulement après avoir aimé les êtres humains si profondément et si totalement qu'on a découvert les arbres, les animaux, les oiseaux dans chacun d'eux, car l'être humain a été tous ces êtres et en garde encore les traces dans son inconscient ou dans l'inconscient collectif. Vous avez déjà été un arbre, un oiseau, un animal, une pierre. Vous avez été toutes les choses, un million de choses et vous portez encore en vous toutes ces expériences. La seule façon de communiquer avec un arbre est d'entrer d'abord en contact avec l'arbre qui est à l'intérieur de chaque être humain.
 

Osho, extrait de : The Wisdom of the Sands, Vol 1