Quantcast

Featured Books Life Love Laughter Une situation très dangereuseTroisième partie

Une situation très dangereuseTroisième partie

Leur mode de vie est en danger. Il est possible que leur mode de vie ne leur apporte ni joie ni félicité, mais c'est leur mode de vie. Même leur malheur leur appartient. Et ces malheureuses créatures forment une si vaste majorité qu'elles ne peuvent tolérer que des gens qui n'ont rien soient malgré tout si heureux et tellement joyeux que leurs cœurs sont remplis de musique et qu'ils peuvent se mettre à danser à tout moment.

Lors d'une conférence de presse, le Procureur général des États-Unis a dit : 'Nous avons comme objectif prioritaire de détruire la communauté d'Osho.' On peut se demander pourquoi une si grande nation qui détient un tel pouvoir, devrait s'inquiéter d'une petite communauté de cinq mille personnes vivant dans un désert totalement à l'écart de l'Amérique ? La ville américaine la plus proche est à trente-deux kilomètres.

Pourquoi était-il si inquiet ? Pourquoi chaque église chrétienne me condamne-t-elle ?

Pour la simple raison que ces cinq mille personnes menaient une vie sans inhibitions. Elles vivaient vraiment dans une totale liberté et avaient laissé tomber toutes les barrières. Elles travaillaient peut-être plus que personne d'autre - douze heures par jour, parfois quatorze - et il leur restait encore de l'énergie pour danser et chanter le soir pendant des heures. Elles avaient l'énergie de se lever tôt le matin et de méditer pendant des heures.

Cela créait une situation très dangereuse. Si ces gens qui ne possédaient rien vivaient si heureux, pourquoi tous les chrétiens et les juifs américains - qui ont tout - étaient-ils malheureux ?

Nous célébrions même la mort alors qu'ils n'étaient même pas capables de célébrer la vie. Chaque fois qu'un sannyasin mourait c'était une occasion de nous réjouir, de lui dire adieu en chantant et en dansant. Il partait pour un voyage éternel et peut-être ne le reverrions-nous jamais; ce n'était pas le moment d'être en deuil, d'être malheureux, de crier et de pleurer. Cela devint un problème pour l'Amérique. Il devint prioritaire pour eux de détruire la communauté - et ils firent tout ce qui était illégal, criminel et inconstitutionnel pour y parvenir. Mais ces cinq mille personnes étaient sans défense, Elles n'avaient jamais pensé que le fait d'être heureux pouvait mettre leur vie en danger et que dans un monde malheureux, elles devaient se conduire exactement comme les autres. Lorsque tout le monde pleure et crie, on ne doit pas rire, sinon, ces gens en pleurs nous tueront.
 

Osho, extrait de : The Razor's Edge