Quantcast

Featured Books The Book of Women Peur et fascination coexistent (2ème partie)

Peur et fascination coexistent (2ème partie)

Toutes les religions répriment le sexe, elles sont ennemies du sexe. Il en découle naturellement qu'elles sont toutes hostiles à la femme, et que la femme doit être condamnée. Si vous condamnez le sexe, vous êtes forcé de condamner la femme. Si vous respectez la femme - c'est un corollaire inévitable - vous respecterez aussi le sexe comme une chose naturelle.

Et pourquoi ces gens étaient-ils contre le sexe ? Leurs attitudes diffèrent sur tout sauf à l'égard du sexe. Au sujet du sexe, toutes les religions sont d'accord entre elles; cela semble être leur seul point commun. Il apparaît donc extrêmement important d'éc1aicir profondément l'ensemble du phénomène qui fait que ces gens en ont peur. Le sexe les effraie parce qu'il est l'énergie la plus forte de l'homme, la pulsion naturelle et biologique la plus puissante. Il n'y aucun moyen de la détruire.

Soit vous pouvez condamner et réprimer le sexe, soit vous pouvez le comprendre et le transformer. Mais la deuxième possibilité est un chemin long et ardu qui demande une intelligence et une vigilance extraordinaires - parce que le sexe est une force inconsciente en vous. Il habite toutes les cellules de votre corps. Il les fait toutes vibrer. Votre mental conscient n'est rien comparé à votre énergie sexuelle inconsciente; d'où la peur que l'inconscient puisse prendre possession de vous à tout moment. Réprimer semble plus facile. Tout d'abord, cela ne demande aucune intelligence; n'importe quel idiot peut le faire. En fait, seuls les idiots le font.

J'ai été surpris en observant en Inde des centaines de moines appartenant à différentes religions : ils répriment tous leur sexualité. Ce qui m'a surpris, c'est que plus ils répriment leur sexualité, plus ils deviennent stupides, exactement dans la même proportion. Réprimer la nature est un effort tellement idiot qu'il vous contraint à détruire votre intelligence. J'ai trouvé ces gens si bornés ! Je leur parlais et je pouvais voir qu'ils n'avaient rien entendu; leurs yeux semblaient quasiment morts, leurs corps ratatinés. Ils étaient laids à regarder. Ils sont ennemis du sexe, c'est pourquoi il leur faut être hostiles à la femme...

Les jaïns croient que nul ne peut se libérer dans un corps de femme, que seul l'homme peut être libéré, peut atteindre l'ultime - ce qu'ils appellent moksha -, mais seulement à partir d'un corps d'homme, pas d'un corps de femme.

Qu'y a-t-il de mauvais dans un corps de femme ? Il n'y a aucune différence. La seule différence est physiologique, et cela non plus n'est pas une si grande différence - en tout cas pas une différence qui puisse faire une différence !

Les organes sexuels de l'homme pendent à l'extérieur et les organes sexuels de la femme pendent à l'intérieur; c'est la seule différence. Retournez simplement votre poche et laissez-¬la pendre; la poche devient mâle. Remettez-la dans sa position initiale, elle devient femelle. Vous appelez cela une différence ? La même poche ?