Quantcast

Osho Books I Have Loved Les Livres que j'ai aimés

Les Livres que j'ai aimés

Dixième
Un autre livre de Kahlil Gibran, Les Écrits Spirituels. [Chants de l'âme et du cœur dans sa version Française]. Là, je dois poser une objection, même si l'objection est contre Kahlil Gibran que j'aime. Il ne peut pas se permettre d'écrire : 'les écrits spirituels'. Spirituel ? - bien que le livre soit beau il aurait été encore meilleur s'il l'avait appelé : Écrits Remarquables. Remarquable, pas spirituel. C'est tout simplement absurde de l'appeler spirituel. Ce qui ne m'empêche pas de toujours aimer ce livre, tout comme j'aime toutes les absurdités.

Je me souvient de Tertullien, dont le livre - pardonnez-moi - je ne l'ai pas inclus. Cela m'était impossible de les inclure tous, mais au moins je peux mentionner son nom et sa célèbre maxime : credo quia absurdum - je crois parce que c'est absurde. Je ne pense pas qu'il y ait une autre maxime des toutes les autres langues au monde qui soit plus prégnante que celle-ci. Et Tertullien est un saint chrétien ! Oui, lorsque je vois la beauté, je l'apprécie - même chez un saint chrétien.

Credo quia absurdum - je crois parce que c'est absurde devrait être écrit en lettres de diamants, pas même en lettres d'or, l'or est trop bon marché. Cette maxime je crois parce que c'est absurde, est d'une grande valeur. Tertullien aurait pu écrire un livre intitulé Écrits Spirituels; mais pas Kahlil Gibran.

Kahlil Gibran devrait méditer. Il est temps pour lui de méditer, tout comme il est temps pour moi de cesser de parler… mais je ne peux pas pour la simple raison que je dois terminer avec le numéro cinquante de la série.