Quantcast

Osho Osho On Topics Euthanasie

Euthanasie

Tout le monde devrait avoir le droit fondamental, après un certain âge, lorsqu'il a assez vécu et qu'il ne veut pas continuer à traîner sans nécessité… Car demain ne sera qu'une répétition et il a perdu toute curiosité pour ce qui est du lendemain, il a tous les droits de quitter son corps, c'est son droit fondamental.

C'est sa vie. S'il ne veut pas continuer, personne ne devrait l'en empêcher. En fait chaque hôpital devrait avoir un pavillon spécial où les gens qui veulent mourir pourraient entrer un mois avant, pour se relaxer, jouir de toutes les choses auxquelles ils ont pensé toute leur vie mais qu'ils n'ont pas pu réaliser, la musique, la littérature… s'ils voulaient peindre ou sculpter.

Et les docteurs s'emploieraient à leur apprendre comment se relaxer. Jusqu'à aujourd'hui la mort a été presque laide. L'homme a été une victime mais c'est notre faute. La mort peut être une célébration, il vous suffit d'apprendre comment l'accueillir, relaxé, en paix. Et durant ce mois, les gens, les amis pourraient venir les voir et se retrouver. Chaque hôpital devrait pouvoir offrir ces services particuliers, plus de services pour ceux qui vont mourir que pour ceux qui vont vivre. Laissez-les vivre un mois au moins comme des empereurs, ils pourront ainsi quitter la vie sans regrets, sans plaintes, mais au contraire, avec une profonde gratitude et reconnaissance.