Quantcast

Osho Osho On Topics Vénération

Vénération

Si une personne va à l'encontre de la foule, un Jésus ou un Bouddha, la foule se sent mal à l'aise avec cet homme, la foule le détruira ou bien, si la foule est très cultivée, elle le vénèrera. Mais ces deux voies sont les mêmes. Si la foule est un peu sauvage, inculte, Jésus sera crucifié. Si le peuple est comme les Indiens, très cultivé, des siècles de culture, de non-violence, d'amour, de spiritualité, ils vénèreront le Bouddha. Mais en vénérant ils disent: "Nous sommes différents, tu es différent, nous ne pouvons pas te suivre, nous ne pouvons pas venir avec toi. Tu es bon, très bon, mais trop bon pour être vrai. Tu ne fais pas partie de nous. Tu es Dieu, nous te vénèrerons, mais ne nous dérange pas, ne dis pas des choses qui nous inquiètent, qui peuvent troubler notre sommeil paisible."

Tuer un Jésus ou vénérer un Bouddha sont deux choses identiques. Jésus est tué, ainsi, la foule peut oublier qu'un tel homme a jamais existé, car si cet homme est authentique… et cet homme est authentique. Tout son être est si plein de béatitude et de bénédictions qu'il l'est, car la vérité ne peut pas être vue, seul le parfum qui s'exhale d'un homme authentique peut être perçu. La preuve que cet homme est authentique est que sa béatitude peut être ressentie par les autres.

Mais si cet homme est authentique alors toute la foule est dans l'erreur et ça c'est trop. La foule ne peut pas tolérer une telle personne, c'est une épine douloureuse. Cet homme doit être détruit ou vénéré, ainsi l'on peut dire: "Tu viens d'un autre monde, tu ne fais pas partie de nous. Tu es un hippie, tu n'es pas la normalité. Tu peux être l'exception, mais l'exception confirme la règle. Tu es toi, nous sommes-nous, nous irons notre chemin. C'est bien que tu sois venu, nous te respectons beaucoup, mais ne nous dérange pas." Nous avons mis Bouddha dans un temple de façon à ce qu'il ne vienne pas sur la place publique, autrement il créerait des problèmes.