Quantcast

Osho Osho On Topics Aveuglement politique

La guerre atomique se profile à l'horizon, le sida, cette maladie mortelle se répand rapidement et les scientifiques disent que l'axe de la terre se modifiera avant la fin du siècle. Mais pourquoi les prêtres, les politiciens et les gouvernements ne sont pas conscients de ces faits et pourquoi ne sont ils pas intéressés à en faire prendre conscience à la population ? Pourriez-vous commentez cela s'il vous plait.

C'est une des questions les plus importantes que l'on puisse poser mais vous devez prendre conscience de certaines implications plus profondes dont vous pouvez ne pas être conscients. Les politiciens et les prêtres ont intérêt à laisser les peuples de la terre ignorants de l'avenir. La raison en est très simple : Si les gens sont conscients du futur, de l'avenir sombre et de la mort qui se rapproche, ce sera, dans le monde entier, un bouleversement gigantesque dans la conscience des gens et les politiciens et les prêtres, qui dominent l'humanité depuis des millénaires, savent parfaitement qu'ils ne peuvent pas résoudre les problèmes auxquels l'humanité va devoir faire face dans l'avenir. Ils sont totalement impuissants. Les problèmes sont trop grands et ils sont trop petits. La seule solution, pour eux, de sauver la face est de faire en sorte que les gens ne se rendent pas compte de ce qui va arriver demain.

Je dois préciser aussi que la politique n'attire que les esprits les plus médiocres sur terre. Il n'y a pas d'Albert Einstein, de Bertrand Russel, de Jean Paul Sartre ou de Rabindranath Tagores …Non elle n'attire qu'une seule sorte de gens. Les psychologues sont conscients du fait que les êtres qui souffrent d'un complexe d'infériorité sont ceux qui sont attirés par la politique, parce que la politique peut leur donner le pouvoir et qu'a travers le pouvoir ils peuvent se convaincre et convaincre les autres qu'ils ne sont pas inférieurs, qu'ils ne sont pas médiocres.
Mais le fait d'accéder au pouvoir ne change rien à leur intelligence. Ainsi, le monde entier est donc gouverné par des gens médiocres alors que nous avons un grand nombre de gens intelligents; les scientifiques, les artistes, les musiciens, les poètes, les danseurs, les peintres, toutes sortes de gens sensibles, créatifs, la crème même de l'humanité, mais ils ne sont pas au pouvoir. Ils peuvent changer toute la trame de l'histoire humaine, ils peuvent changer le sombre futur en un merveilleux matin, en un lever de soleil. Mais la malchance veut que le pouvoir ne soit pas entre les bonnes mains et que les gens intelligents soient dépourvus de pouvoir.

Je vais vous raconter une petite histoire pour éclairer cela …

Un grand mystique apprit qu'un de ses amis, un ami d'enfance - ils avaient joué, étudié ensemble - était devenu Premier ministre du pays. Pour le féliciter, le mystique descendit de la montagne. C'était un voyage long et fatiguant; lorsqu'il atteignit le palais du Premier Ministre, celui-ci s'apprêtait à sortir.
Il reconnut le mystique et il lui dit : "Je suis désolé, j'ai quelques rendez-vous et dois aller à trois endroits et je serais heureux que tu puisse venir avec moi; en chemin nous pourrons bavarder et nous remémorer le bon vieux temps".
"J'aimerais bien venir avec toi" lui répondit le mystique "mais tu peux voir que mes haillons sont pleins de poussière, ce ne serait pas bien de s'asseoir à tes côtés sur un char d'or."
"Ne t'inquiète pas" lui dit le Premier Ministre, "le roi m'a offert un pardessus très coûteux, je ne l'ai jamais mis, je le gardais pour une occasion spéciale, je te le donne. Tu le mettras, il couvrira tes vêtements, la poussière et tout".
On lui donna le manteau et ils arrivèrent à la première maison et y entrèrent.
Le Premier Ministre présenta son ami; "c'est un grand mystique, il vit dans les montagnes. Tout ce qu'il a lui appartient, sauf le manteau qui est à moi".
Le mystique n'en croyait pas ses oreilles; "Quelle genre de sottise est-ce là ?" Même la famille était choquée, insulter ainsi un mystique…
Hors de la maison, le mystique lui dit : " Il vaut mieux que je ne t'accompagne pas, tu m'as insulté. Quel besoin y avait-il de dire que c'était ton manteau ? Ils ne le demandaient pas".
"Je suis désolé, pardonne moi" lui dit-il "et si tu ne viens pas avec moi au prochain rendez-vous je penserai que tu ne m'as pas pardonné".
Le mystique avait un cœur simple, il lui dit : "bon, c'est d'accord, je viens".
En entrant dans la deuxième maison le Premier Ministre le présenta : "C'est un grand mystique qui vit dans les montagnes. Tout - et même son manteau - est à lui !"
Le mystique se dit que cet homme n'avait aucune intelligence. À l'extérieur, il refusa simplement; "je ne peux pas aller à ton troisième rendez-vous, c'est trop".
"J'ai dit que le manteau était le tien !" lui dit le politicien. Le mystique lui dit : "C'est incroyable qu'un homme puisse être aussi inintelligent. Ton affirmation exagérée, que le manteau m'appartient, a créé le soupçon; tu caches quelque chose. Quel besoin y avait il à mentionner le manteau ? Je ne vois aucune raison de parler du manteau en faisant les présentations".
Et le politicien lui dit : "Pardonne moi, mais si tu ne viens pas au troisième rendez-vous je n'oublierai jamais que je t'ai fait mal. S'il te plait, il reste seulement un rendez-vous et je ne dirai pas que le manteau est à toi ou à moi. Ne t'en fais pas avec ça".
Le mystique, simple et innocent accepta de l'accompagner. A la troisième maison il présenta le mystique de la même façon : "C'est un grand mystique des montagnes, tous ses vêtements sont à lui mais en ce qui concerne le manteau, mieux vaut ne rien dire !"

Le politicien ne fait pas partie de la part la plus intelligente de l'humanité, autrement il n'y aurait pas eu cinq mille guerres en trois mille ans. Le politicien a détruit mais n'a rien créé. C'est le politicien qui crée les armes atomiques, les missiles nucléaires. Comment pourrait-il faire pour rendre l'humanité consciente de ce que l'avenir est morne et sombre ? Peut être n'y a t'il plus d'avenir, peut être sommes-nous assis sur un volcan qui peut entrer en éruption à n'importe quel moment. Nous avons déjà tellement d'armes nucléaires que nous pourrions détruire sept cent planètes de la taille de la terre. Autrement dit, nous pouvons tuer chaque être humain sept cent fois.
Pouvez vous imaginer pareille stupidité. Un pauvre homme ne meurt qu'une fois, il n'y a pas besoin de le tuer sept cents fois. Pourquoi a t-on pris toutes ces mesures nucléaires?

Il y a une certaine folie derrière tout cela et cette folie c'est que le politicien ne peut exister que s'il y a la guerre. Dans son autobiographie, Adolf Hitler a fait de nombreuses déclarations significatives. Une de ces déclarations est que si un politicien veut être un grand héros, une grande figure historique, le seul moyen c'est de créer une grande guerre. Sans la guerre, vous n'avez pas de héros.
Pensez à tous vos héros, ils ont été créés par la guerre: Alexandre le Grand, Napoléon Bonaparte, Nadirsha, Tamerlan, Genghis Khan, Joseph Staline, Benito Mussolini, Adolf Hitler, Winston Churchill … Qu'ont fait ces gens là sinon d'avoir vécu au temps d'une grande guerre ? La guerre les porte au pinacle de leur gloire et toute votre histoire est pleine de ces idiots.

Si nous avions un peu de bon sens nous devrions cesser d'étudier cette sorte d'histoire dans les écoles et les universités. Ne pouvez vous pas étudier les êtres beaux, les gens créatifs ? Nous avons produit de grands musiciens, nous avons produit de grands scientifiques, de grands poètes, de grands peintres, notre histoire devrait se souvenir d'eux. Notre histoire devrait nous rappeler qu'ils sont nos vrais aïeux, pas Genghis Khan, pas Tamerlan, pas Nadirsha. Ceux ci sont des accidents et ils ne méritent pas même une place dans les notes de bas de page des livres d'histoire. On devrait simplement les ignorer. C'étaient des fous et il n'y a pas besoin de continuer à les étudier et ainsi susciter un désir identique chez les nouvelles générations.

Les prêtres sont également engagés dans la conspiration avec les politiciens. C'est une conspiration vieille de milliers d'années; le prêtre protège le politicien et le politicien protège le prêtre. Il faut bien comprendre cela.


Osho, extrait de : The sword and the Lotus, chapitre 3 et de The science of the Inner Soul.