Book
- also available as Livres Electroniques (English) Livres (English) Aussi connu comme
ANGLAIS ORIGINAL : From Medication to Meditation

Osho Livre: Médecine & Méditation

 

Disponibilité : En stock

0,00 €
Acheter

Médecine & Méditation

Réédition
Le mot méditation est beau, car il a la même racine que le mot médecine. La médecine soigne le physique et la méditation soigne le spirituel. Les deux sont des pouvoirs de guérison. La médecine dépend de la matière, de ses composés chimiques. La méditation dépend de la conscience. Elle n’a pas de pastilles à sa disposition. Même libéré de toutes les maladies du corps, souvenez-vous que l’homme n’en devient pas libre de la maladie fondamentale: celle d’être un homme. Cette maladie-là est un désir de l’impossible. Cette maladie-là, rien ne peut la satisfaire. Elle rend futile tout ce que l’on obtient et donne de l’importance à ce que l’on n’a pas. Le traitement de cette maladie, c’est la méditation. Le jour où les hôpitaux considérerontl’homme comme un tout, dans sa totalité et où ils le traiteront en tant que tel, ce jour-là sera un jour de réjouissance pour l’humanité.
 
 
Livres - Détails Table des matières
 
Editions ALMASTA
254
978-2940095216
Table des matières sera bientôt publié…
 
 
 
Extrait
On a essayé deux méthodes pour comprendre et traiter la maladie appelée homme. L'une est la médecine, l'autre est la méditation. Elles traitent toutes deux une même maladie. Il sera bon de comprendre ici que la médecine considère chaque maladie de l'homme séparément - une approche qui analyse les parties. La méditation considère l'homme dans son ensemble comme une maladie. Elle considère la personnalité même de l'homme comme une maladie. La médecine considère que les maladies visitent l'homme, puis elles s'en vont - elles sont quelque chose d'étranger à l'homme. Mais lentement, cette différence s'est atténuée et la science médicale s'est également mise à dire: "Ne traitez pas la maladie, traitez le patient".
La science de la méditation ne peut être complète sans la médecine pas plus que la science médicale ne peut être complète sans la méditation.
La médecine se saisit des maladies de l'homme de façon très superficielle. La méditation se saisit de l'homme en profondeur, de l'intérieur. En d'autres termes, on peut dire que la médecine essaie de vous faire retrouver la santé depuis l'extérieur; la méditation essaie de maintenir votre être intérieur en bonne santé. La science de la méditation ne peut être complète sans la médecine, pas plus que la science médicale ne peut être complète sans la méditation, car l'homme est les deux, un corps et une âme. En fait, dire que l'homme est les deux serait également une erreur linguistique. Pendant des milliers d'années, l'homme a pensé que le corps et l'âme étaient des entités séparées. Cette pensée a eu pour conséquence deux résultats très dangereux. L'un, c'est que certains ont considéré que l'homme n'était qu'une âme, et ils ont négligé le corps. Ces gens-là ont développé la méditation, mais pas la médecine - la médecine n'a pas pu devenir une science; on n'a pas tenu compte du corps. L'autre, c'est que certains ont considéré que l'homme n'était qu'un corps, et ils ont nié l'âme. Ils ont fait beaucoup de recherches, ils ont développé la médecine, mais n'ont fait aucun pas vers la méditation.
Mais l'homme est les deux simultanément. Je dis également qu'il s'agit là d'une erreur linguistique : quand nous disons "les deux simultanément", cela donne l'impression que ce sont deux choses, mais qu'elles sont connectées. Non. En fait le corps et l'âme de l'homme sont les deux faces d'une même pièce. Si on le voit dans sa juste perspective, on ne peut pas dire que l'homme est le corps plus l'âme - ce n'est pas ainsi. L'homme est psycho-somatique, ou somato-psychique. L'homme est mental-corps ou corps-mental. Selon moi, cette partie de l'âme qui est à portée de nos sens est le corps, et cette partie du corps qui au-delà de la portée de nos sens est l'âme. Le corps invisible est l'âme, l'âme visible est le corps. Ce ne sont pas deux choses différentes, ce ne sont pas deux entités séparées, ce sont deux états vibratoires différents de la même entité.
Une fois qu'un homme tombe malade, les vibrations de la maladie pénètrent son âme; c'est pourquoi la maladie persiste souvent, même une fois le corps traité et guéri. Si la maladie persiste, c'est parce que ces vibrations ont fait écho jusqu'à l'être le plus intime de la personne et parce que la science médicale n'y a pas encore trouvé de solution. Sans la méditation, la science médicale restera toujours incomplète. Nous serons capables de soigner la maladie, mais nous ne serons pas capables de traiter le patient. Bien entendu, c'est dans l'intérêt des médecins que le patient ne soit pas guéri; que seule la maladie soit guérie, ainsi le patient revient toujours!
Le corps et l'âme de l'homme sont les deux faces d'une même pièce.
La médecine tente de libérer l'homme de maladies à un niveau superficiel, celui du corps. Mais souvenez-vous que même libéré de toutes ces maladies, l'homme ne devient pas libre de la maladie fondamentale qui est celle d'être un homme. Cette maladie-là est un désir de l'impossible. Cette maladie-là, rien ne peut la satisfaire, elle rend futile tout ce que l'on obtient et elle donne de l'importance à ce que l'on n'a pas. Le traitement de cette maladie d'être un homme, c'est la méditation. Pour toutes les autres maladies, les médecins, la médecine ont un traitement; mais pour cette maladie particulière d'être un homme, seule la méditation a le traitement. La science médicale sera complète le jour où nous comprendrons l'aspect intérieur de l'homme et où nous commencerons également à y travailler, car selon moi, la personne malade qui se trouve en nous crée mille et une maladies à l'extérieur, au niveau du corps. Comme je l'ai déjà dit, quand le corps tombe malade, les vibrations, les vagues en sont ressenties dans l'âme. De façon similaire, si l'âme est malade, alors les vagues atteignent le niveau du corps. La méditation est le traitement qui se répand de l'intérieur vers l'extérieur.
Un jour, quelqu'un alla demander à Bouddha : "Qui êtes-vous? Êtes-vous un philosophe, un penseur, un saint ou un yogi?" Bouddha répondit : "Je ne suis qu'un guérisseur, un médecin. "Sa réponse est véritablement magnifique: je ne suis qu'un guérisseur - je connais les maladies intérieures et c'est ce dont je vous parle.
Selon moi, la méditation et la médecine sont les deux pôles d'une même science où manque encore le lien qui les relie. Mais tout doucement, elles se rapprochent l'une de l'autre. Aujourd'hui, dans la plupart des grands hôpitaux américains, l'hypnotiseur est devenu essentiel. Mais l'hypnose n'est pas la méditation. Cependant, c'est un bon pas. Cela montre au moins que l'on a compris qu'il fallait faire quelque chose à propos de la conscience de l'homme et qu'il ne suffit pas de traiter le corps. Et je pense que si l'hypnose a fait son entrée dans les hôpitaux, un temple y entrera aussi. Cela viendra plus tard, cela prendra du temps. Après l'hypnotiseur, chaque hôpital aura un département de yoga, de méditation. Cela arrivera. Alors nous serons capables de traiter l'homme en tant que tout. Les médecins prendront soin du corps, les psychologues prendront soin du mental et le yoga et la méditation prendront soin de l'âme.
Le jour où les hôpitaux considéreront l'homme comme un tout, dans sa totalité et où ils le traiteront en tant que tel, ce jour-là sera un jour de réjouissance pour l'humanité. Je vous demande d'aller dans cette direction pour que ce jour arrive bientôt.

 

Email this page to your friend